Le festival Paradise City dévoile sa programmation

Le festival Paradise City dévoile sa programmation

À l’instar de ses deux éditions précédentes, Paradise City opte, cette année encore, pour un savant mélange de DJ et artistes live renommés et de stars montantes.

Réparti sur trois scènes et trois jours (2 scènes DJ et une scène live), le festival propose à nouveau un voyage de découvertes musicales dans un cadre féerique.

Et si, tous ensemble, organisateurs et festivaliers travaillent main dans la main pour réduire leur empreinte écologique, il n’y a plus aucune raison de broyer du noir. Telle est la philosophie qui se cache derrière ce festival « vert ». Cette foi en l’avenir se reflète également dans la programmation de Paradise City, qui fait la part belle aux valeurs sûres et aux jeunes talents.

Si l’énergie sur les pistes de danse fait partie des priorités de Paradise City, les organisateurs souhaitent cependant inviter les festivaliers à écouter et à savourer de véritables concerts en leur proposant une scène live. Le festival entend séduire les amateurs de musique électronique en leur offrant de la house chaleureuse, de la techno mélodieuse, du disco entraînant et de l’électro intense. Paradise City met également l’underground en valeur en rendant ce style accessible à un public large.

Les organisateurs ont décidé de collaborer avec des promoteurs et labels locaux ayant créé leur propre univers musical et s’adressant chacun à un public différent : Love est un concept du Bruxellois ATTAR!, SILO (Louvain) propose une programmation audacieuse réunissant plusieurs pointures, les Gantois Moodfamily X Roots of family prévoient de la techno mélodieuse sur la scène live, et Play Label records mise à fond sur une programmation Chicago House. Enfin, Ketaloco propose une affiche 100% Belge.

Live acts


Recondite: l’un des artistes live les plus populaires de la scène électro, deuxième meilleur live act selon Resident Advisor.

Sinners (N’To & Joachim Pastor): pour la première fois, les deux Français dévoilent leur nouveau projet Sinners en Belgique.

Nosaj Thing: l’un des grands noms de la scène beat électronique de L.A., a produit des morceaux pour Kendrick Lamar, Chance the Rapper et Kid Cudi.

HVOB: le duo autrichien formé par Anna Müller et Paul Wallner avait participé à la première édition de Paradise City. Aujourd’hui, HVOB est devenu une valeur sûre, a joué à l’A.B. à guichets fermés et a sorti tout récemment un premier album intitulé SILK.

Moscoman: le leader du label montant israélien Disco Halal occupera l’une des scènes de Paradise City accompagné d’un groupe live ! Une première pour la Belgique. Moscoman se distingue par un son unique mélangeant rock, disco et house, le tout assaisonné d’une note orientale.

Giorgia Angiuli: une étoile montante italienne au firmament musical. Girl power! Giorgia compose une musique addictive et ludique en se servant d’instruments des plus originaux, parmi lesquels des jouets et des synthés Moog. Un plaisir pour les oreilles... et pour les yeux!

Sebastian Mullaert & Ulf Eriksson: aux côtés d’Ulf Eriksson, le Suédois Mullaert (moitié du groupe Minilogue) propose une session live de deux heures. Au programme: un voyage musical relaxant et zen et une expérience physique et émotionnelle absolument divine dans le cadre enchanteur du château de Ribaucourt.

Gabriel Ananda: ce DJ allemand aux longues années d’expérience a participé aux plus grands festivals et propose une techno mélodique véritablement habitée. Il a par ailleurs signé quelques grands classiques aux côtés de Maceo Plex et Dominik Eulberg. Paradise City prévoit un set live complet de Gabriel Ananda: un événement unique à ne manquer sous aucun prétexte.

Et les Belges, dans tout ça? Cette année encore, un léger vent de chauvinisme soufflera sur Paradise City, avec une programmation de choix parmi la scène techno belge. Live acts de SKY H1, Stavroz, Amyn et Harted.

DJ sets


Omar S: cette légende de Détroit connue pour ses productions brillantissimes est portée aux nues par bon nombre de ses pairs. L’an dernier, Omar S a sorti l’album intitulé The Best.

Âme: Moitié du groupe Âme, le DJ Kristian Beyer est, avec Dixon, aux commandes d’Innervisions, label berlinois de premier plan.

John Talabot: fait partie des grandes révélations de ces dernières années. L’Espagnol marie les styles avec maestria pour créer un son organique et dansant.

Agoria: pour la deuxième année consécutive, cette légende de la house et de la techno françaises fait partie de la programmation de Paradise City.

Jeremy Underground: avec Jeremy, le festival met le cap sur le disco et la Chicago house. Au programme : des morceaux divins et un set aux allures de voyage.

Denis Sulta: DJ très tendance originaire de Glasgow. La preuve ? Cette année, Denis Sulta a reçu le meilleur classement en tant que nouvel arrivant au Resident Advisor DJ top 100. En bref, de la house avec un grand H!

Kornél Kovacs: DJ, producteur et leader du label suédois Studio Barnhus. Pas forcément le candidat tout trouvé pour un festival, certes, mais il a tout de même signé quelques-uns des plus grands tubes de ces dernières années (Szikra et Pantalon) !

Konstantin Sibold B2B Kosme: Konstantin Sibold fait partie des chouchous de Paradise City et y joue pour la troisième année consécutive. Il est à l’origine de quelques classiques tels que Madeleine et Mutter. Cette année, il prévoit un long set B2B aux côtés de Kosme, son comparse lyonnais.

Acid Pauli: l’un des ambassadeurs de la house spirituelle. Pauli dispose de sa propre soirée dans un club d’Ibiza (Acid Sundays) et ne joue que très rarement en Belgique.

La scène DJ belge renommée occupera également une place de choix. Le label Moodfamily occupera une scène, de même qu’ATTAR! et son concept de club LOVE. En outre, le légendaire Cosy Mozzy sera de retour après de longues années d’absence et invitera Mickey. Citons aussi Raw District, qui vient de sortir un disque sous le révéré label Innervisions, ainsi que le célèbre et sympathique DJ Nico Morano, roi incontesté de la house mélodique et de la techno en Belgique.
Enfin, deux légendes locales viennent compléter l’affiche de Paradise City : Pierre, illustre résident du Fuse, et Red D, chef du label We play House et sans doute le DJ house le plus connu du pays.

Tickets disponibles sur paradisecity.be/tickets au prix de 48 euros pour un jour ou 85 euros pour les trois jours (99 euros avec camping) pour les plus pressés.

 

Dans le même genre

Interview - Suffocatings Minds

Interview - Suffocatings Minds

Une main plongée dans la pénombre qui tire sur la corde d'un store vénitien, laissant parfois filtrer quelques rais de la lumière du jour, puis brusquement une clarté éblouissante. Voilà l'impression que me donnait le premier album des Suffocating Minds.

Festivals in et août

Festivals in et août

Le mois de juillet s'éclipse déjà en moonwalk? Qu'importe. L'été et son florilège de concerts en tous genres s'allongent jusqu'au mois doux!

A propos

Composé d'une équipe d'une vingtaine de bénévoles, Wallonight c'est un webzine et un agenda destiné aux francophones de Belgique intéressés par le monde de la nuit, les concerts, les festivals, la musique et les artistes de leur région.

Votre évènement

Faite la promotion de votre évènement gratuitement sur Wallonight.

Ajouter un évènement
dans l'agenda de wallonight

Newsletter