Etienne Daho – concert au Cirque Royal

Etienne Daho – concert au Cirque Royal

Ce 31 octobre, Etienne Daho se produisait à Bruxelles. Le maître des mots a embrasé son public avec simplicité et émotion

C’est Avec le chanteur Perez que la soirée débute. Une première partie de choix que le roi de la pop nous a offert avec un artiste aux textes bien ficelés et au timbre de voix particulier. Perez, dont le second EP est sorti en septembre dernier, vient d’achever l’enregistrement de son premier album qui sortira début 2015. Une longue et belle carrière s’annonce pour ce jeune homme de 28 ans.

Lorsque Etienne Daho rentre en scène, partout autour de moi, ce ne sont que fans en pâmoison et regards émerveillés. L’artiste est fidèle à lui-même, sobre et classe. Les années qui passent n’ont fait qu’accentuer son charme et l’aura qu’il dégage.
Sa voix non plus n’a pas changé, avec ce grain, toujours aussi sensuel et grave. C’est avec un plaisir non dissimulé que je me laisse envoûter par le chanteur aussi bien que par l’homme.

Esquissant des pas de danse dont lui seul à le secret, Daho alterne ses plus grands succès «Bleu comme toi», «Saudade»,… avec les superbes chansons de son dernier album, «Les chansons de l’innocence retrouvée»,«Le baiser du destin», «La peau dure»,…
Sincérité, frisson, force et émotion sont les 4 mots qui ont rythmé ma soirée.

Sincérité : l’homme se dévoile en nous racontant l’histoire de la chanson «En surface» qui selon lui, est le titre qui lui correspond le mieux. Il nous confie sa timidité, sa maladresse lorsqu’il doit dévoiler ses sentiments ; précisant qu’il est d’abord Etienne avant d’être Daho.
Frisson : la mise en scène d’ «Ouverture» m' en a collé plus d’un! La salle est plongée dans l’obscurité, seule une lumière rouge orangée agrémentée de fumigène vient éclairer l’artiste. Envoûtant!
Force : l’amour du public. 10 minutes à taper des mains à la fin du concert et une dizaine de minutes supplémentaires de «clap clap» et de cris dans l’attente du rappel! Mes paumes en brûlent encore!
Emotion : le rappel en deux titres. Tout d’abord, « Heures Hindoues », un des incontournable s’il en est ! Ensuite, viendra «Week-end à Rome», chanté «a capella» et en duo avec la foule. Moment tout simplement magique, avec un Etienne accroupi sur le devant de la scène, entouré et acclamé par un public debout et survolté!

Un concert qui a semblé si court et j’en aurais bien repris encore et encore…ne dit-on pas que quand on aime, on ne compte pas ?

© Marie Paluszkiewicz
© Marie Paluszkiewicz
© Marie Paluszkiewicz
© Marie Paluszkiewicz

 

A propos

Composé d'une équipe d'une vingtaine de bénévoles, Wallonight c'est un webzine destiné aux francophones de Belgique intéressés par le monde de la nuit, les concerts, les festivals, la musique et les artistes de leur région.

Votre évènement

Faite la promotion de votre évènement gratuitement sur Wagoo!

Ajouter un évènement
dans l'agenda de Wagoo