RommelRock Festival 2012

RommelRock Festival 2012

Ce samedi, le soleil luit, il fait beau, trop beau pour rester enfermé devant son pc en attentant l’heure de s’entasser sous la chaleur des spotlight.
Vous oubliez la dance music, vous quittez le dance floor, vous laissez au placard vos tenues tendance, vous enfilez un jeans et un t shirt noir et je vous emmène au Rommelrock festival à Maasmechelen. Nous allons profiter de l’air pur de la campagne, boire un verre entre amis en assistant à quelques concerts de métal.

On se dépêche, on va rater le début et surtout on ne proteste pas ! Vous n’aimez pas le métal ? Il y a deux ans, je décrétais n’aimer que le rock, le reggae, la musique latino et la chanson française. Moi non plus, je n’étais pas trop chaude pour aller dans ce type d’évènement, mais il ne m’aura fallu céder qu’une seule fois pour apprécier ce genre musical.

Nous voilà arrivés, une belle grande scène sur le plancher des vaches, une plus petite sous tente, des stands de restauration, deux bars, un pipi-room, et un public jeune et moins jeune...un festival comme tant d’autres, et pourtant, le spectacle qui nous attend nous réservera de belles surprises.

Le premier groupe dont j’aimerais vous parler est un groupe belge francophone : ANWYNN. Tout de suite, à son entrée sur scène, on est surpris par l’allure des 5 musiciens, le physique imposant du chanteur Bouc et la simplicité élégante de la chanteuse Amandine dans sa robe d’inspiration médiévale. Parce que, pour interpréter du métal celtique, il convient de porter le kilt et de nous offrir un spectacle théâtral.
Après les premiers accords, on a vite compris qu’on va passer un super moment à naviguer entre voix gutturale et voix lyrique. Un 10 sur 10 à ce groupe, qui, à n’en point douter, a vu grossir son fan club à la suite de ce show de grande qualité tant par le son que par le jeu de scène.

Changement de genre à présent avec Sin7sins, groupe hollandais qui nous fait découvrir un métal mélodique aux influences électro. Lotus, la chanteuse blonde aux couettes blondes et au micro rose, n’a pourtant rien d’une Lolita. Avec une voix dynamique, parfois même un peu agressive, elle prend possession de la scène et conquiert le public sans aucune difficulté.

Deux autres concerts de Female Voice sont encore au programme.

Après bientôt 10 ans de carrière, Nemesea venu des Pays-Bas, nous offre ici un mélange de métal gothique, de rock alternatif et d'électro. Un métal alternatif, avec une présence féminine bien marquée qui plaira aux amateurs de morceaux plus soft.

Vient ensuite le groupe norvégien SIRENA, en lettres majuscules car j’ai vraiment été emballée, scotchée par ce concert. Je connaissais, pour l’avoir écouté des dizaines de fois, leur dernier album « The enigma of life », et, j’étais curieuse et impatiente de l’écouter en live.
Un véritable régal pour les yeux et les oreilles. Tout y était pour nous faire passer un moment de pur bonheur : la voix de la chanteuse Ailyn, gracieuse, belle et complice avec ses fans, des airs mélodieux aux refrains qui restent en mémoire, des airs parfois plus sombres où plane le mystère.. Vraiment j’ai assisté là à un tout bon spectacle sans une once de déception.

Les amateurs de métal plus hard et de show plus virils auront probablement préféré les groupes Sapiency et Grave Digger. De bonnes prestations, mais à mes yeux, sans réelle surprise dans un festival consacré à ce type de musique.
Je ferai une mention plus positive au groupe belge DesparatioN, qui a littéralement chauffé les spectateurs, et tant pis pour ceux venus sous la tente pour s’abriter des rayons brûlants du soleil, l’ambiance ne prêtait ni au repos ni à la morosité.


Quant au concert que nous a offert le groupe Cripper, oserais-je vous dire que je n’ai pas apprécié du tout ? Les fans me diront sans doute, qu’il a assuré sur scène mais le trasch métal, surtout quand le grunt est féminin, ne provoque chez moi qu’une sensation de grande faim qui me permet de m’éclipser au stand des hot-dogs.

Et voilà, n’avais-je pas raison d’insister ? On a quand même passé un super samedi entre amis.
J’espère vous retrouver, un jour prochain, dans le public des métalleux.

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales.

Paty Larbecq

 

Dans le même genre

Une pluie de talents au Massif Festival

Une pluie de talents au Massif Festival

Le Massif Festival édition 2014 devait être de la même trempe que les années précédentes.

Pierre K Band Release party, une réussite en tout point

Pierre K Band Release party, une réussite en tout point

Le Live Club de Liège a baigné dans une atmosphère Blues Rock ce jeudi 2 octobre 2014

A propos

Composé d'une équipe d'une vingtaine de bénévoles, Wallonight c'est un webzine et un agenda destiné aux francophones de Belgique intéressés par le monde de la nuit, les concerts, les festivals, la musique et les artistes de leur région.

Votre évènement

Faite la promotion de votre évènement gratuitement sur Wallonight.

Ajouter un évènement
dans l'agenda de wallonight

Newsletter