<![CDATA[Wallonight - Les derniers articles nightlife]]> /articles-interviews-et-nightlife.html Sat, 23 Aug 2014 11:26:14 +0200 Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[J'ai testé pour vous le vendredi au Micro Festival]]> http://www.wallonight.be/nightlife/538-jai-teste-pour-vous-le-vendredi-au-micro-festival.html Pensé, fabriqué et insufflé par le label Jaune Orange, le voici le tout gentil, tout petit Microfestival. Et ses 1 120 participants.


Le Microfestival plante son décor dans la rue Vivegnis, qui cache dans son écrin l’espace 251 d’art contemporain. Poumon vert (horrible expression qui ferait passer notre ville pour une rescapée de Tchernobyl) du quartier Saint Léonard.Verdure sur bitume. Poésie de la banlieue. Les vacances ne sont pas finies ! Rassurez- vous, Liège respire encore !

Je franchis les deux grilles de l’entrée et me voici plongée dans le microcosme, dans la fourmilière (déjà) joyeuse et grouillante !
Sur la grande scène, It It Anita a démarré son intro « G-round » en trombe et a sorti la grosse artillerie…
Riffs énervés et grosse caisse, pas de doute : c’est du rock.
Je reste à l’arrière au cas où ça partirait en pogos intempestifs ! On ne sait jamais !
L’intro est énergique, sent la testostérone mais un peu longuette et je me retiens de bailler.
Je suis le mouvement, opine du chef, joue le jeu, une intro pareille, ça s’annonce aussi explosif que l’arrivée de Johnny à travers les flammes du rideau du parc des Princes !
Un des bassistes signe la dernière note de la mise en bouche dans un solo métallique et arrive enfin le hors d’oeuvre !

Vrais rebels de la génération grunge, anti boum boum commerciaux américains et culture de masse, It It Anita à été biberonné avec des groupes comme Pavement, Nirvana ou encore Sparklehosre… Au menu : une reprise de « Little trouble girl » de Sonic Youth…
Septique avec les reprises. Ca passe ou ça casse. Quand on s’attaque à des tanks comme Sonic Youth, il faut pouvoir y apporter quelque chose de « fresh », ce tout petit supplément d’âme, cette petite flamme…

Celle-ci est électriquement nineties, agréable à l’écoute mais, n’y ajoute pas du sang neuf. Ca ne casse pas la baraque. Le groupe enchaîne dissonances chaotiques, brisures de cuivre et sonorité garage. Les ex jeunes de trente cinq ans, plongés dans une sorte de torpeur d’exaltation nostalgique, battent la mesure de leurs santiags, tandis que les jeunes se vident des Curtius. Le quatuor achève sa prestation avec « Lightning Bolts ans Man Hands », de Hymie’s Basement. Très cristalline. Et comme dessert ?
- Ca ira, merci.
Il n’y aura pas de rappel.

Je déambule dans ce domaine pédestre qui a des allures de fête foraine champêtre, et me fait penser à cette chanson d’Alain Souchon : « le vent de Belgique transportait de la musique, des flons flons à la française, des fancy-fair à la fraise »

« Tiens salut ! Ca va ? » Eh oui, Liège c’est aussi ça. Un grand village où l’on tombe toujours (aïe) sur quelqu’un que l’on connaît. Si, si et le belge aime ça ! Ya,ya ! Village gaulois !
Saucisse de campagne. Le premier concert m’a laissé sur ma faim. « STANDS BOUFF’ » qu’il est mit sur un panneau. Comme je vous le dis, en français dans le texte. C’est quand même bonne franquette, par ici.


Réflexion intérieure durant mon pèlerinage jusqu’à la baraque : le public est mature et à du goût. Moyenne d’âge de 25 à 40 ans environ, beaucoup de gens bien sapés, chemise à carreaux, nerdys, barbus bien taillés avec une tendance hyspterienne, d’artistes. Ca sent le patchouli et la cigarette roulée. Le cadre « art contemporain » du Micro ajoute sans doute plus de bobos. (La rime était facile). Trève de plaisanteries, je reprends mon Micro !

20 :45 Quintron et Miss Pussycat sont là. Visuellement, on en a pour son argent !
Lookée comme Chantal Goya qui se serait déguisée en Blondie (à moins que ça soit l’inverse) et serait sortie saoule d’une surprise party, flamboyante dans sa robe flashy, une marionnette langouste à la main et un gros pompon sur ses cheveux platine, Miss Pussycat en impose.
Quintron est assis au synthé, veste de costume tranchée. Très sobre. Les Eli et Jacno de la Nouvelle Orléan ? Le duo est charismatique. Ca sent la folie, le stromboscope et la boule à facette !

La chanteuse commence alors l’intro par un sorte d’amusant cours de cuisine façon Muppet Show, et agite ses marionnettes d’animaux dans tous les sens. Je ne comprends pas grand-chose mais, ça s’annonce ludique.
Les langoustes, termites et alligator en peluche sont troqués contre des gros maracas et le duo entonne gaiement « I’m a badass ». Traduction : « Je suis une personne qui déchire ». Kitschissime.

Ca pourrait sentir le foutage de gueule…Mais quand on a le génie, on peut.
Le tandem transforme le sol en dancefloor et fais swinguer les coiffes sur des mélodies minimalistes très sixties, trempées de country. Ca swingue ! Ca swamp ! Ca ressemble un peu à du Soldout qui aurait mangé Edward Sharpe. Mission accomplie : un univers décalé bien personnel et un show entrainant. J’espère que la suite sera aussi alléchante !

Le voilà, l’homme de la situation.

Larry Gus. Larry Gus il est surnommé l’homme orchestre en raison de ses multiples dons : producteur, chanteur, multi instrumentaliste. Notez, il aurait pu aussi s’appeler Shiva mais, ça aurait fait spécial pour un grec. Larry Gus est là, derrière sa table de mixage. Les premiers décibels font dresser les poils dans le mauvais sens. Je crains la déconfiture. Et pourtant, ça sera la plus belle surprise de toute la soirée !

« Achille » s’ouvre sur des sonorités grecques, rehaussées par des instruments africains bricolés au synthé et nous transporte dans une valse tribale. Ca n’existait pas encore et il l’a inventé. (C’est ça un artiste) A mi chemin entre un bal à Versailles et une danse vaudou autour d’un feu. Le public est séduit. Moi aussi ! Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’homme vit sa musique !
Cris stridents, gestes proches de l’incantation chamanique. ( J’espère qu’il ne va pas se casser quelque chose pour continuer son show envoûtant). Tant va Larry Gus à ses platines, qu’il ne se brise pas et nous offre le premier live digne de ce nom !

A la sueur de son front, il balance son flow et impose son beat sur des compos lunaires, tantôt hip hop, tantôt techno, tantôt ethnique. Alors que la foule en liesse, se déhanche sur cette breakbeat infernale surgit un crocodile gonflable. On s’amuse bien, au Microfestival !

« The night patrol », achève de nous marabouter, avec son groove disco, ses tamtams, son timbre house et cette grosse voix chaude qui fleure bon la cueillette d’un champ de coton, en Afrique.

Coup de cœur total ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu une prestation aussi riche et variée ! Rien ne se ressemble, ça part dans tous les sens et pourtant il y règne une harmonie réjouissante ! Le groove teinté de percussion habille toute la prestation de ce gourou grec qui se fini en apothéose et laisse le public en (et dans sa) transe.

Je bois une bière fraîche mise sous pression par un canon brun de type hidalgo, l’organisation est bien ficelée. Je reviendrai. Me prenant pour une Amélie Poulain des temps modernes (l’alcool, ça inspire) je déambule sous les lampions lorsque j’aperçois une tête connue occupée à mixer sous le chapiteau prévu pour les set DJ. Et…Cocorico !

C’est le belge et très chevelu Thomas Medard, ex membre du groupe Dan San et actuel chanteur solo de « The Feather » accompagné de son frère Simon. Le dj’s binôme s’appelle Beetlejuice beetlejuice beetlejuice. (Non, je n’ai pas le hoquet) et passe un pétillant « Brigitte Bardot Bardot, Brigitte Béjo Béjo ». (Ils aiment la répétition, apparemment) Les festivaliers sont d’humeur légère et une odeur de barbe à papa empli l’atmosphère de ce huis clos champêtre qui prend délicieusement l’allure d’une peinture intimiste. Je m’affale sur un énorme pouf patchwork en dragon. Bin, quoi ?

Signé par Digital Bal Musette. Le petit collectif artistique liégeois qui monte, qui monte, qui monte !
Ce sont d’ailleurs eux qui ont créé l’ambiance magique du festoche en s’occupant de la déco de A à Z et des pancartes indicatives des toilettes à l’aménagement de l’entrée.
Allumés, ils ont entre autre créé un luminaire en forme de gros masque, avec des yeux qui s’allument et des volants de badminton qui lui sortent de la bouche et des cravates en guise de cheveux ! Vous ne voyez pas ? Les absents ont toujours tort!

La line up du micro affiche quand même des maxi pays.
23H 35, c’est l’heure du Japon. Soleil couchant et bière qui descend. Nisennenmondai (épelez cela en quatre lettres). Signification : bug de l’an 2000. Ca promet. Je me sens survoltée comme une pile AA. Mon côté touriste belge lambda qui ne part pas qu’à la côte (belge) sûrement et cette idée que ce qui vient de loin est toujours mieux que ce qui est d’ici.
Les trois silhouettes des Nisennenmondai (épelez cela en quatre lettres) (solution à la fin) apparaissent sous une lumière bleue.

Pas de tenues excentriques, ni de cris de tamagochi, elles ne ressemblent même pas à Sailor Moon…Nous aurait on menti sur la marchandise ? « Ouvre tes chakras et le ciel t’éclairera » disait un grand sage inconnu par tout le monde car inventé par moi-même. Je suis venue vierge de toute écoute préliminaire afin d’être toute ouïe à ce que j’espérais être frénésie.

Commence alors l’intro, et continue l’intro, et qu’elle se mouve en aérienne puis, en drum, s’accélère et devienne new have …On attend la montée, mais on n’atteindra jamais le point de non retour tant attendu. Trop d’intro tue l’intro.

Adeptes de la fast music, du plaisir immédiat, passez votre chemin.
Pour ces nippones pas friponnes, ce qui compte, ce n’est pas l’arrivée, non madame, c’est le voyage. Pas d’apogée, pas d’orgasme, pas de crise d’épilepsie.
Le décollage n’a pas eu lieu. La drummeuse avait pourtant de jolis souliers. Dommage.
« Je pensais être sur une rampe de lancement et je me suis retrouvée lobotomisée par des hélices d’hélicoptères » aurait probablement dit André Manoukian. Quand à moi, j’ai juste besoin d’un Dafalgan. Heure ingrate pour passer ce groupe, pourrait on dire…

Ou mauvais endroit. J’ai perçu ça comme une musique industrielle qui doit être plus parlante écoutée dans sa chambre que dans un live en plein air.
Après la subjectivité, les goûts et les couleurs, tout ça…

Fichtre, déjà minuit, mon carrosse m’attend! Je serpentine, mutine, entre les tentes et vers la sortie de la fourmilière qui commence à s’éteindre doucement. J’ai vu de la lumière, je suis rentrée. « Bienvenue »
J’ai vu de la lumière, je suis sortie. « Voilà ! Merci ! Bisous ! ». C’est ce qu’il est mis à l’arrière de la pancarte de bienvenue. Pas de chichis, clair, net, concis et amical.
J’ai trouvé une grande cohérence entre l’éthique du festival, son lieu et son organisation.
Une belle réussite !

Il y a des étoiles dans le ciel et des abeilles dans mes oreilles.

C-E-L-A. (Solution de l’énigme japonaise)

Tout simplement.

Toutes les photos du Micro Festival
]]>
Fri, 22 Aug 2014 18:05:03 +0200
<![CDATA[Tout savoir sur Bagdas Rodeo. Leur interview ]]> http://www.wallonight.be/nightlife/537-tout-savoir-sur-bagdas-rodeo-leur-interview.html

D.inked : Bonjour les Bagdad Rodeo. Autant jouer franc jeu, c’est une copine qui m’a parlé de vous et qui m’a donné l’envie de vous connaître. Je sais que vous venez de France, que vous vous insinuez sur les chemins de la chanson engagée et très rock, mais tout simplement que dire de plus à propos de vous ?

Ludo : Le groupe existe depuis 2009 et a été fondé avec Christophe ici présent. On était déjà dans un groupe de new-metal auparavant. Mais on a vite trouvé ça « chiant » donc, on a eu envie de réaliser quelque chose de plus rock and roll, de jouer avec des textes, de réaliser des jeux de mots et de s’octroyer plus de libertés.

Pour l’instant, nous sommes occupés à réaliser notre troisième album, qui s’appellera « trois ». Le premier album s’appelle « Un », le deuxième s’appelle « Deux », donc fatalement, comment aurions-nous du appeler le troisième album me diras-tu ?

D.inked : Laisse-moi deviner … je parie même que s’il y a un quatrième album, il s’appellera « quatre » ?

Christophe : Exactement, parce que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, nous sommes très ordonnés et nous pensons au côté pratique. On se soucie du rangement chez les gens. Trop de bordel tue le bordel, ça peut pas aller. Donc on se dit que classer nos albums avec une certaine logique discographique, ça peut être cool. Puis surtout, est-ce qu’on a la tête à chercher des noms pour des albums ?

Ludo : Notre projet est un projet qui commence à être suivi par pas mal de personnes en France. c’est une belle récompense pour nous. On s’aperçoit que finalement la majorité des gens ont beaucoup d’esprit et adorent le deuxième, voire le troisième degré. C’est à la fois étonnant et rassurant.

Christophe : C’est rassurant parce que l’on vient de cette scène rock alternative d’il y a 15 ou 20 ans (berurier noir, Mano negra…) et encore maintenant, ce style de musique est encore très bien accueilli et ça nous fait énormément plaisir. Ces groupes avaient une liberté de ton et d’expression à la fin des années 80, qui s’est perdue par la suite avec la production d’un rock plutôt « business ». Même si nos influences musicales viennent d’Outre-Atlantique, au niveau de l’esprit, nous venons de cette liberté de ton là.

D.inked : Vous confirmez que ce que vous chantez est tout de même très engagé ?

Ludo : Nos paroles sont engagées en effet, mais on garde une certaine légèreté dans la façon de les appréhender. Il est important aussi d’utiliser une certaine dose d’humour pour faire passer de grandes idées, à l’instar de Coluche ou d’autres grandes personnes, qui faisaient marrer les gens avec des sujets plutôt grinçant. Didier Super est très fort à ce sujet et j’invite vraiment le public belge si ce n’est déjà fait, à le découvrir. Je sais qu’en Belgique, vous avez beaucoup de dérision d’ailleurs.

D.inked : Vous trouvez cette dérision en France ? On a l’impression que ce pays est très conservateur, mais je ne demande qu’à me tromper.

Christophe : C’est un pays conservateur dans bien des domaines et qui se permet souvent de donner des leçons, sans vouloir généraliser la population française. En France, on n’hésitera pas à dire que les Etats-Unis sont très conservateurs alors que si on se met à écouter des textes d’Elvis Presley dans les années 50, on y entend des paroles bien plus grinçantes que ce que l’on peut retrouver à l’heure actuelle en France.


D.inked : Justement, au niveau de votre production, est-ce que l’on vous impose des limites ou avez-vous la chance de jouir d’une certaine liberté ?

Ludo : on a une indépendance artistique et financière totale, car on ne veut pas entrer dans cette grande famille du show-business, où tout ce que tu fais est passé au « papier de verre », pour que ce soit bien lisse et puisse s’enfoncer bien loin dans le cul de la ménagère, pardonne-moi l’expression, mais c’est comme ça. On se produit nous-même parce que pour faire ça et entrer dans ce carcan, autant ne rien faire. Il faut se respecter avant tout et abuser de toutes les libertés, et de la sorte, continuer à s’amuser en faisant ce que l’on fait maintenant. On ne veut pas entrer dans la demi-mesure. La demi-mesure, c’est pour les faibles.

D.inked : Que pensez-vous de votre arrivée en Belgique ?

Ludo : Ben sur l’autoroute A1, ça roulait bien (rires). Après on est passés sur l’A2. Par contre une fois la frontière belge passée, c’est un peu le bordel. On était paumés et le GPS a merdé. Mettez plus de plaques directionnelles en Belgique (éclat de rires)!

Christophe (la bouche pleine) : Moi c’est le poulicroc que j’ai découvert. Je ne sais pas ce que vous foutez là-dedans, mais purée qu’est-ce que c’est bon.

Ludo : Plus sérieusement, on trouve le public belge très surprenant. Tout d’abord, bien coincé du fion en nous regardant comme des bêtes curieuses et en se disant « Mais qu’est-ce que c’est que ça ?». Et puis tout d’un coup, les gens se sont mis à rigoler et on a réussi très vite à les apprivoiser. J’avoue qu’on a eu l’occasion de jouer dans des salles à Paris dans lesquelles se trouvaient près de 400 personnes qui connaissaient nos paroles et donc ce type de public est fatalement plus facile à conquérir qu’un public qui ne nous connait pas. Ici, lors de nos dernières dates, on s’est tournés autour, un peu comme des petits chiens qui se sentent le cul (rires) et puis les gens se sont déridés. Au final, ils applaudissent à chaque fois et jusqu’à présent, on ne s’est pas ramassés de projectiles.

En Belgique, Bagdad Rodéo a encore beaucoup de choses à faire. Parce qu’ici, vous avez beaucoup plus d’ironie qu’ailleurs et une ouverture d’esprit extraordinaire. Votre cinéma en est le parfait exemple. Puis tant que vous ferez les poulicrocs, nous on revient hein ! La viande qu’on trouve dedans n’est pas identifiable, mais qu’est-ce qu’on s’en fout, c’est vachement bon !

D.inked : Cet album « trois », on en parlait tout à l’heure. Avez-vous une idée de la date de sa sortie ?

Christophe : Tout ce que l’on peut te dire, c’est que l’on espère le sortir dans le courant de l’année 2015. C’est un travail de longue haleine et sa réalisation implique que nous nous lançons des défis chaque jour. Par exemple, on tente pour l’instant de trouver une pochette originale, symbolisant le chiffre 3.

Ludo : oui, c’est vrai que cet aspect artistique est notre faiblesse, mais on va trouver un truc, genre « trois petits cow-boys qui s’enc***** », je ne sais pas. On ne désespère pas (éclats de rire).


D.inked : Pour clôturer, si j’vous demandais de me parler de tout et de rien, vous me diriez quoi ?

Christophe et Ludo : Que les belges auraient pu nous épargner « la danse des canards » et Plastic Bertrand (rires). Ce n’est pas votre fierté nationale? (rires). Plus sérieusement, vous nous avez balancé des trucs de fous, comme « C’est arrivé près de chez vous ». Vous osez accepter et faire des trucs dérangeants.
On sent une liberté d’esprit telle. En France, des gens se sont soulevés contre le mariage homosexuel. On a été terriblement choqués et attristés par cela, par ces bourgeois qui sont sortis dans la rue et qui se sont ridiculisés. Il faut bien souligner que ce soulèvement n’a été organisé que par une minorité de connards.
Et heureusement, ceci dit, tout cela s’est passé alors que François Hollande venait d’entrer au pouvoir et qu’il fallait trouver une excuse pour se soulever contre le gouvernement en place. Je pense que si on avait interdit l’utilisation du Diesel à Paris, on aurait retrouvé les mêmes cons dans la rue. Tout cela évidemment nous nourrit dans notre travail.
Ces connards nous nourrissent mais nous déçoivent à la fois. Parce que des gens comme Le Pen et Barjot qui veulent prendre et qui prennent de l’importance, attisent la haine. Tout cela nous donne la force de continuer notre activité artistique et de nous engager dans de vrais combats, tels que celui de respecter la liberté et le bonheur des gens. On ne prétend pas vouloir changer le Monde mais on essaye d’être poète en divertissant les gens.

Retrouvez toutes les infos utiles sur Bagdad Rodeo

Et pour les amateurs de clips :


]]>
Thu, 21 Aug 2014 10:58:53 +0200
<![CDATA[Les titans du Rock sont une fois de plus mis à l’honneur ]]> http://www.wallonight.be/nightlife/536-les-titans-du-rock-sont-une-fois-de-plus-mis-a-l-honneur.html
Les amateurs de Rock, hard-rock et metal vont pouvoir se régaler ce samedi 30 août 2014 à la maison du peuple de Blaton. Sorti tout droit de la lignée du TITANS fest et du Tribute to the Titans, ce mini-festival a choisi de rendre Hommage aux Rolling Stones et à AC/DC. Nous aurons l’immense plaisir de passer cette soirée en compagnie des groupes Goonsquad et Machine Gun. Dois-je encore présenter ces deux bands dont le dynamisme n’a d’égal que le talent dont ils font preuve pour interpréter les plus grands succès des géants de la scène rock ?
TITANS ouvrira ses portes à 18h00. C’est le groupe Dead Seeds qui ouvrira le feu, ce jeune groupe de metal Montois mettra très vite la salle à la bonne température, cette soirée s’annonce chaude en décibels !
Si vous n’avez pas encore tenté votre chance pour remporter vos entrées, le concours est encore accessible jusqu’au 25 août prochain. Ne tardez pas !

Retrouvez l'événement sur Facebook, cliquez ici]]>
Thu, 21 Aug 2014 09:40:17 +0200
<![CDATA[Le timeless festival a fait son entrée !]]> http://www.wallonight.be/nightlife/535-le-timeless-festival-a-fait-son-entree.html
À part un accès difficile et les passages pluvieux, rien n’est à reprocher à ce festival. L’excellent duo hollandais de D-Block & S-te-fan a mis une ambiance terrible durant la soirée de vendredi, les fans de jump/tek et hardstyle étaient au rendez-vous pour faire trembler le sol du vélodrome de Rochefort accompagné de MWAK !

Le samedi une ambiance plus calme et détendue, de l’electro house et des beats plus commerciaux, mais malgré la concurrence d’autres événements locaux, le public était bien là au coucher du soleil près à faire la fête devant le duo hollandais dubVision ! La scène agréablement mise en valeur a plu à plus d’un des dj’s présent et à nos jeunes festivaliers.

En conclusion le Timeless festival, c’est un festival démocratique organisé par des jeunes pour des jeunes !

On se donne rendez-vous en 2015 alors?


]]>
Wed, 20 Aug 2014 10:08:30 +0200
<![CDATA[Concert de jazz en live d'Ivan Paduart Trio]]> http://www.wallonight.be/nightlife/534-concert-de-jazz-en-live-divan-paduart-trio.html

Le trio a sorti l'album « Ibiza » en 2013, qui comprend des compositions de la main d'Ivan Paduart. Durant leur concert à « The Mercedes House », le trio jouera des œuvres récentes et plus anciennes, assurant ainsi un concert de jazz dynamique et interactif.

En 2003, « The Mercedes House Brussels » a ouvert ses portes à de nombreux amateurs de voitures. Mais il s'agit bien plus qu’un showroom de voitures. Cet endroit magnifique est situé au Grand Sablon, le cœur culturel de Bruxelles, et, avec sa boutique attrayante, son resto-bar « WY* » étoilé par Michelin, ses nombreuses intégrations artistiques permanentes, il accueille également des concerts mensuels, des événements culturels et des expositions.

L'accueil se fera dès 19 heures. Le concert se déroulera de 19h30 à 20h30 et pourra être suivi d’un dîner au restaurant « WY* », également situé dans « The Mercedes House »
Recevez le verre de bienvenue et profitez du concert pour 15 € ou suivi d'un menu trois plats avec les vins appropriés pour 85 € dans le restaurant « WY* ».

Informations pratiques
Adresse: Grand Sablon, rue Bodenbroek 22-24, 1000 Bruxelles
Réservations au 02/400.42.50 ou à l’adresse mercedeshouse.brussels@daimler.com]]>
Mon, 18 Aug 2014 12:47:27 +0200
<![CDATA[Musique à gogo pour la quatrième édition de Scène sur Sambre.]]> http://www.wallonight.be/nightlife/533-musique-a-gogo-pour-la-quatrieme-edition-de-scene-sur-sambre.html
On plante le décor: un grand espace vert, des arbres, des oiseaux et une scène flottante où se succéderont, chaque jour, sept groupes dont trois têtes d'affiche.
Au programme : des musiciens à la pelle, des centaines de chansons, 21 concerts et des heures de musique rock, pop, house, blues, électro à déguster dans une ambiance cool et festive.

Vendredi , on commence fort avec Vismets, Arsenal, Kid Noize, The Subs, Deportivo, Kennedy's Bridge et Girls In Hawaï dont le come-back est très attendu par de nombreux fans.
Le line-up du samedi est ouvert à tous puisqu'on nous annonce la venue de Noa Moon, Babylon Circus, Suarez, Magic System, Abel Caine, Ahzee et nos chouchoux de Over Me.
Garou est, sans nul doute, le chanteur le plus attendu du dimanche. Hé les filles, on se calme svp! Parce qu'avant de craquer pour le beau Québécois à la voix rauque, il ne faut pas rater le rock déjanté de Romano Nervoso. Deux concerts seulement le dimanche? Bien évidement non .
Je consulte l'affiche et je vous annonce aussi : Antoine Chance, Marka, Electric Château, Soan et Joyce Jonathan

Et si vous êtes un brin curieux, je vous invite à faire un petit tour au Bistr'Off où sept petites scènes ont été installées pour permettre à de jeunes artistes de vous montrer tout leur talent.
Cerise sur le gâteau, l'accès y est totalement gratuit.

Alors elle vous tente cette 4ème édition de Scène sur Sambre?
Si je n'ai pas été assez convaincante, allez jeter un oeil sur le site officiel de Scène sur Sambre!

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales.


]]>
Sun, 17 Aug 2014 20:22:41 +0200
<![CDATA[Concours CIRCUIT, les 20 noms sont connus !]]> http://www.wallonight.be/nightlife/532-concours-circuit-les-20-noms-sont-connus.html
Sur plus de 250 groupes à s'être inscrits au concours, ils sont 20 à obtenir leur ticket d'entrée pour les 5 soirées éliminatoires qui se tiendront entre le 5 et le 20 septembre. Le jury, composé d'un panel de professionnels du secteur musical, a écouté à l'aveugle chacun des projets afin de les départager en toute impartialité. Les 20 groupes émergents ainsi sélectionnés pour la qualité de leur projet musical sont issus des 4 coins de la Fédération Wallonies-Bruxelles, de Namur à Ath en passant par Bruxelles, Liège ou Wavre. Ils témoignent également de la volonté d'ouverture du concours à toutes les musiques act uelles alternatives: pop, rock, folk, indé, garage, psyché, post rock, math rock, noise, experimental, slowcore, shoegaze, synthpop, lo-fi, hip hop, ska, rocksteady, …

Première étape : les éliminatoires

Les groupes sélectionnés vont maintenant être confrontés au live. Afin d'accéder à la finale et de peut-être faire partie des lauréats, ils seront évalués par un jury de professionnels lors des 5 salves d'éliminatoires qui auront lieu en septembre dans différents lieux en Wallonie et à Bruxelles:
5 septembre - Maison des Musiques, Bruxelles
Ulysse / Alaska Gold Rush / Tsuki Moon / Stoplight

6 septembre - Maison des Jeunes de Rixensart
MAW/SITT/SII / Kings Of Edelgran / Titan Parano / Volver

13 septembre - Maison des Jeunes de Tamines
Thyself / Feel / Konoba / Redfish & Sunny's

19 septembre - Maison des Jeunes de Chênée
Forest Bath / Noisy Pride / El Amor Prohibido /Loïc Joseph

20 septembre - Maison des Jeunes de Marche-en-Famenne
Noisy Way / Mambo / ShoeShine / About Lee

Tous les concerts sont ouverts au public afin de permettre aux amateurs de découvrir près de chez eux les prestations d'artistes au potentiel débordant.

Les demi-finales

Suite aux éliminatoires, 10 groupes seront retenus pour participer aux demi-finales. Elles auront lieu dans deux salles du Club Plasma : le 24 octobre à l'Atelier Rock à Huy et le 25 octobre au Salon à Silly. Et à l'issue des demi-finales, ils ne seront plus que 5 à accéder à la finale.

Finale et lauréat 2014 du Concours Circuit

La finale du Concours Circuit aura lieu le 20 décembre 2014 au Botanique à Bruxelles. Le jury sera composé d'une cinquantaine de professionnels du secteur de la musique (journalistes, bookers, managers, organisateurs de concerts, musiciens, etc.) qui devront départager les cinq groupes finalistes. A côté des opportunités de contacts avec ces professionnels et de la visibilité offerte par les live, les prix à la clé pour ces musiciens talentueux sont nombreux! Au-delà du premier prix de 2000€ offert par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour développer leur projet, plusieurs prix "Coup de Coeur" sont en jeu, notamment la participation à des festivals de renom (Dour Festival, Les Ardentes, LaSemo, Les Aralunair es,...), des sessions d'enregistrement studio, du coaching, etc.]]>
Thu, 14 Aug 2014 17:22:04 +0200
<![CDATA[Le Line up du Bassleader est en ligne.]]> http://www.wallonight.be/nightlife/531-le-line-up-du-bassleader-est-en-ligne.html
Comme l'année passée, le line up tourne autour des 5 éléments: Neon pour la Tek, Oxygen pour le "Classic", Krypton pour le Hardstyle, Nitrogen pour la Raw et Radium pour le Hardcore.

Vous voulez savoir quels artistes vous pourrez aller admirer ce 1er novembre?

Tous les noms se trouvent dans la vidéo ci-dessous!

]]>
Thu, 14 Aug 2014 14:00:00 +0200
<![CDATA[Clap Your Hands Say Yeah ou CYHSY pour les intimes !]]> http://www.wallonight.be/nightlife/530-clap-your-hands-say-yeah-ou-cyhsy-pour-les-intimes.html
Après leur visite à l’Orangerie il y a 2 ans, les 5 New-Yorkais de CYHSY débarquent de nouveau et ça, rien que pour notre plaisir ! Le groupe a débuté en rejoignant très vite le rang des artistes dit DIY (Do It Yourself). Pratique devenue de plus en plus courante, qui amène l’artiste à ne pas attendre qu’on vienne le chercher pour se faire connaître mais qui surfe sur la vague des nouveaux médias pour répandre sa musique ! Et quand en plus, le son est bon, comme ici, c’est bingo !

Le groupe propose un indie-rock aux influences marquées (Tom Waits, Modest Mouse, Taking Heads) avec un atout de taille : la voix nasillarde, diablement accrocheuse, du chanteur Alec Ounswort.

Leur nouvelle galette «Only Run», qui compte Matt Berninger (The National) en guest star sur le titre «Coming Down», prouve qu’on peut vraiment compter sur eux et qu’un buzz, n’est pas toujours qu’éphémère…

Rendez-vous donc le mardi 7 octobres à l'Orangerie du Botanique! Plus d'info sur la page de l'agenda du Botanique.]]>
Wed, 13 Aug 2014 13:26:50 +0200
<![CDATA[Armin van Buuren en belgique ce 22 novembre]]> http://www.wallonight.be/nightlife/529-armin-van-buuren-en-belgique-ce-22-novembre.html
Armin Only Intense est un show qui aura connu une année de succès incroyable, notamment grâce aux deux shows d'ouverture au Ziggo Dome (Amsterdam) en novembre 2013 qui ont eu lieu à guichets fermés. La tournée qui a suivi a conduit Armin et son équipe sur les 5 continents, drainant des centaines de milliers de fans d'Amérique du nord, d'Asie, d'Australie, d'Afrique du Sud et d'Europe.

Les dernières représentations qui auront lieu en décembre au Ziggo Dome d'Amsterdam, où tout a donc vraiment commencé, ont été mises en vente le week-end dernier et ont été entièrement vendues en une heure de temps ! Ce qui laisse présager une ruée massive pour les billets qui seront disponible pour Anvers.

Cette tournée mondiale totalement inspirée du dernier album solo d'Armin, "Intense", est jusqu'à présent la plus grande et la plus impressionnante des tournées d'Armin Only. Armin van Buuren, qui a déjà été cinq fois numéro 1 mondial des DJs, est impatient de présenter son show à Anvers le 22 novembre prochain.

La prévente débute ce samedi 16 aout à midi et les billets sont disponibles via :

Prix d'un billet « Parterre » et « Ring 1 » : €49,50 + €3,75 de frais.
Prix d'un billet « Ring 2 » : €39,50 + €3,75 de frais.]]> Wed, 13 Aug 2014 10:37:20 +0200 <![CDATA[Le line up de l’Amsterdam Music Festival révélé ! ]]> http://www.wallonight.be/nightlife/528-le-line-up-de-l-amsterdam-music-festival-revele.html
Une grande partie des Dj’s du Top 10 du DJMag 2013 sera présente pour ce festival qui s’annonce plus qu’extraordinaire ! Armin Van Buuren (2), Dash Berlin (10), David Guetta (5) ainsi que le numéro 1 : Hardwell. La Belgique sera également bien représentée grâce à Dimitri Vegas & Like Mike qui ont réussi à décrocher la 6e place de ce si prestigieux Top 100.

Le jeune Martin Garrix aura également la chance de se produire dans cette magnifique ArenA. W&W ainsi que Wildstylez viendront compléter ce line up qui promet d’ores et déjà aux festivaliers une soirée mémorable !

L’Amsterdam Music Festival s’inscrit dans la continuité de l’Amsterdam Dance Event (ADE) qui s’étalera du 15 au 19 octobre dans la Venise du Nord.

Toutes les informations sont disponibles sur les sites de ’Amsterdam Dance Event (ADE) et de l’Amsterdam Music Festival.



]]>
Tue, 12 Aug 2014 22:40:52 +0200
<![CDATA[Point Break : un album pour Hard Driver.]]> http://www.wallonight.be/nightlife/527-point-break-un-album-pour-hard-driver.html
Anciennement connu sous le nom de Fenix, actif depuis un peu plus de 2 ans et désormais considéré comme une figure majeure de la scène Hard, l’artiste prépare pour cet automne un album sous le label de Dj Coone : Dirty Workz.

Hard Driver a notamment produit des titres tels que les 4 anthems du HardBass de cette année, représentant chacun un style et une couleur du HardBass : « Exploration », « Depths Of Green », « Nature Of Blue » & « The Red Kill ». Il a également co-produit l’anthem hard du premier Sunrise Festival en collaboration avec le francophone Substance One.

On peut aussi lui attribuer quelques collaborations intéressantes avec Mc Dl pour « The Hunter » et Ran D pour « Animals » mais aussi avec Boss Coone pour « Showtime » et « Got Yourself a Gun ».

Mais ce ne sont là que quelques-uns de ces chefs d’œuvre. Hard Driver, c’est l’artiste en vogue du moment, il épate le public à chaque apparition et chaque nouvelle composition est un nouvel orgasme pour les oreilles. Espérons maintenant qu’il produise son album dans la continuité que ses précédentes tracks.

Radical Redemption a laissé entendre qu’il en ferait partie, mais chut, on ne vous en dit pas plus.

]]>
Tue, 12 Aug 2014 19:52:07 +0200
<![CDATA[Spa, Namur et wallonight célèbrent dix ans de poker]]> http://www.wallonight.be/nightlife/526-spa-namur-et-wallonight-celebrent-dix-ans-de-poker.html
Le 3 septembre, c’est à Spa que sera donné le coup d’envoi de la dixième édition du plus grand tour de poker de Belgique, le Belgian Poker Challenge. Sponsorisé par Pokerstars, l’événement est toujours très attendu des amateurs de poker de Belgique et des alentours, et à juste titre. Après les six événements qui auront lieu au Casino de Spa - avec notamment la première édition belge du No-Limit Deuces Wild -, c’est ensuite Namur qui prend le relai. Là on y va de plus belle avec 10 jours de festivités et plus d’une dizaine de tournois - des prix d’entrée allant jusqu’à 2 200 euros. Sachant que le gagnant de l’an dernier était reparti avec près de 100 000 euros, il y a de quoi se motiver à participer. À l’occasion de ces petites réjouissances, nous nous sommes dit qu’il serait de bon aloi de vous présenter les success story de deux stars du poker, Vanessa Rousso et Bertrand Grospellier.

Bertrand Grospellier, que les amateurs de poker en ligne connaissent mieux sous son pseudonyme “ElkY”, est rapidement devenu l’un des joueurs les plus craints de la planète. Avant d’entrer dans l’arène des casinos, c’était en tant que pro gamer aux jeux vidéo que Grospellier faisait la misère à ses adversaires.
En 2002 s’opère toutefois une reconversion qui s’avérera être une bénédiction, quand fort de son expérience aux jeux vidéo, Grospellier décide de se faire les griffes au poker en ligne et entreprend de se faire une place dans les plus grands tournois live à travers le monde. Aujourd’hui membre de premier plan de la team PokerStars Pro, il est le meilleur joueur de poker français de tous les temps. À ce jour, il compte un petit porte-monnaie de dix millions huit cent mille dollars de gains cumulés au cours de sa carrière de poker…

Vanessa Rousso est elle aussi une figure emblématique du milieu, non seulement parce qu’elle est une femme, et que celles-ci sont encore en sous-représentation autour des tables, mais surtout pour ses performances et son goût du challenge. Après ses réussites à l’université de Duke aux Etats-Unis, la franco-américaine excelle dans tous les domaines, du ski au saut à l’élastique. D’abord piquée de théorie des jeux, une branche stratégique des mathématiques appliquées, elle mettra ensuite ses connaissances à profit autour des tables de poker et entre dans la compétition en 2005. La carrière de Vanessa Rousso, marquée par sa qualification en 7ème place du World Poker Tour en 2006, ou encore aux 700 000 dollars qu’elle raflera au championnat du monde de 2007, est celle dont beaucoup de pros n’osent même pas rêver.

Vous vous êtes déjà demandé à quel point les performances des joueurs ou sportifs de haut niveau influençaient leur côte de popularité en ligne ? Pokerstars s’est amusé à comparer, et voici ce que ça a donné :

Player Twitter Facebook Social
Channels
Social
Score
Followers Social
Authority
Likes Likealyzer
Daniel Negreanu
Daniel Negreanu
306K 76 122K 70 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png youtube-icon.png
78
@realkidpoker
Phil Ivey
Phil Ivey
957K 72 194K 62 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png youtube-icon.png
73
@philivey
Liv Boeree
Liv Boeree
86.2K 66 55K 67 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png
68
@Liv_Boeree
Joe Hachem
Joe Hachem
29.7K 50 17.9K 66 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png youtube-icon.png
65
@josephhachem
Jason Mercier
Jason Mercier
88.5K 64 41.2K 57 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png
63
@jasonmercier
Antonio Esfandiari
Antonio Esfandiari
161K 63 68K 37 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png
58
@magicantonio
Jonathan Duhamel
Jonathan Duhamel
49.1K 58 36K 51 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png
58
@jonathanduhamel
Sam Trickett
Sam Trickett
37.3K 54 8K 53 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png
57
@samtrickett1
Bertrand Grospellier
Bertrand Grospellier
50.1K 61 12K 44 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png
56
@elkypoker
Phil Hellmuth
Phil Hellmuth
194K 64 73K 39 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png
55
@phil_hellmuth
Vanessa Selbst
Vanessa Selbst
60.5K 67 4.6K 37 twitter-icon.png facebook-icon.png
52
@vanessaselbst
Michael Mizrachi
Michael Mizrachi
56.8K 49 18K 40 twitter-icon.png facebook-icon.png
instagram-icon.png
50
@thegrinder44
Viktor Blom
Viktor Blom
53.3K 50 10.4K 27 twitter-icon.png facebook-icon.png
45
@viktorblom
Joe Sebok
Joe Sebok
945K 48 6.3K 33 twitter-icon.png facebook-icon.png 42
@joesebok
Erik Seidel
Erik Seidel
59.1K 59 6K 19 twitter-icon.png facebook-icon.png
41
@erik_seidel

Source : www.pokerstarsblog.com/2014/the-social-power-table-149796.shtml]]>
Fri, 08 Aug 2014 18:10:47 +0200
<![CDATA[Le Summerland Festival vers sa 2ème édition!]]> http://www.wallonight.be/nightlife/525-le-summerland-festival-vers-sa-2eme-edition.html
Le Summerland rouvre ses portes dès 21h00, le 30 août 2014, le long de la Chaussée de Tournai à Pecq. Le public sera accueilli dans un tout nouveau chapiteau digne des plus grands festivals de Belgique. Celui-ci, possèdera sa propre ambiance avec une décoration unique, intérieure et extérieure.

Mais le domaine dans lequel l’organisation frappe le plus fort est la musique. En effet, le Summerland festival nous présente un line-up bien fourni, avec de nombreux dj’s, qu’ils soient internationaux ou régionaux. Tous les styles de musiques électroniques seront présents. En passant de la Deep-House à l’Electro tout en allant jusqu’au Hardstyle. Les artistes seront les suivants : Dr Crank, Busher Brother, Amadeus, X-Taze, Thaum’s, Nova & Steve D, Rezus, Miko et bien d’autres …

Ces jeunes vous ont fait la grande surprise d’inviter deux artistes de taille : les 2Empress ! En effet, elles sont réputées dans toute la Belgique et même un peu partout dans le monde. Elles enchaînent les prestations dans les endroits les plus branchés comme le Noxx Antwerp ainsi que dans les plus grands festivals de Belgique comme le « Summerfestival », « Tomorrowland » ou encore le « Laundry day ». Bref, de 01h à 02h, il faut être au rendez-vous sur la Mainstage pour ne pas rater un mix qui s’annonce d’ores et déjà terrible !

Un festival sans bon son et sans lumières n’est pas un festival. L’organisation nous prépare une Mainstage des plus décorées, avec un show de lumière époustouflant et un son qui laisse sans voix. Tous cela dirigé par des techniciens de la boîte « MNC Sonorisation ». Et qui sait, une scène principale ne sera peut-être pas assez pour nos organisateurs affamés.

Une mesure qui a été mise en place pour faciliter l’accès aux billets est l’achat en ligne de préventes! Il vous suffit de vous rendre sur la page du festival Summerland.
Les Bastions sont également un point de vente et vous pouvez aussi vous adresser directement aux organisateurs.

Bref, le Summerland Festival a fortement évolué cette année, cette seconde édition s’annonce déjà terrible et pleine de surprises !

Les organisateurs ont encore quelques tours dans leur sac, nous pouvons vous l’assurer !]]>
Thu, 07 Aug 2014 19:23:17 +0200
<![CDATA[Ronquières Festival - La musique plein les oreilles]]> http://www.wallonight.be/nightlife/524-ronquieres-festival-la-musique-plein-les-oreilles.html Et comme à chaque fois, je suis sous le charme du paysage où il fait si bon s'y promener quand le festival n'y est pas installé.


Parce que question balade champêtre c'est un peu raté ce week-end! Il faut se frayer un chemin parmi les 15 000 festivaliers en tenues légères, enduits de crème solaire et étendus dans l'herbe avec un gobelet en main et de la mayonnaise ou un bout de pizza collé au coin des lèvres.

Résultat de cette édition : 22 concerts et autant de spectacles fort différents, quelques surprises, de belles découvertes, quelques moments de folie, une grosse déception, beaucoup de soleil, des rires, des applaudissements, des rappels, une grosse averse, des amis ... et une petite chronique pour vous raconter tout cela.

Ma grosse surprise du festival est sans aucun doute Yodelice. A peine a-t-il posé le pied sur scène que les cris fusent de toutes parts. Le chanteur est d'un physique plaisant et sa chanson "Sunday With A Flu", est agréable à écouter mais de là à provoquer l'hystérie ! Là je ne comprends pas vraiment. Le soleil tape trop fort sans doute! Mais le public a raison.
L'artiste est là avec son chapeau, sa guitare survoltée et sa belle voix grave, il sourit, tire la langue, saute, parle à ses fans, les encourage à chanter avec lui, son énergie se répand du premier au dernier rang et se sont des milliers de chanteurs en herbe qui entonnent "sugar..bam bam".
Ce samedi, Yodelice nous a offert un moment intense, drôle, sans une minute d'ennui. Bref j'ai aimé et je retournerai plus que probablement le voir très prochainement.

Ben l'Oncle Soul est à ranger la catégorie superbe découverte. Comme son nom l'indique, Ben fait de la Soul, musique généralement peu présente lors des festivals de l'été. Amateurs de Marvin Gaye ou de James Brown précipitez-vous vite sur son site et écoutez "Hallelujah"
C'est tout bon mais sur scène c'est de la bombe, du plaisir à l'état pur, du grand art, du pas commun, du pêchu, ça vous prend aux "tripes", vous donne des fourmis dans les jambes et c'est tout le corps qui est secoué par ce rythme quasi magnétique.

Autre concert mémorable de ce festival, celui de Puggy. Et si j'ajoute sans surprise, n'y voyez pas là un côté négatif. Entre lui et le public belge, c'est une belle histoire d'amour qui dure et qui n'est pas prête de s'éteindre. On les annonce, et déjà les cris résonnent sur le site. Les musiciens tardent un peu à entrer sur scène et des milliers de voix s'élèvent pour les réclamer. La magie opère de la première à la dernière chanson. Le show est énergique, les musiciens sont presque aussi déchaînés que les spectateurs qui semblent connaître les paroles par cœur. Et moi je suis ravie d'entendre "How I Needed You " ce titre d'une belle douceur qui, à chaque fois, me fait monter les larmes aux yeux.

Vais-je vous parler de ma grosse grosse déception? Oui et tant pis si j' attire les foudres des fans de Hooverphonic.
Dès l'entrée du groupe sur scène, on ressent comme un vent frais souffler sur le public.
Le show est carré, anguleux, rigide, froid, plat et sans aucune spontanéité ni originalité.
Si les compositions sont de qualité, la présence scénique est totalement absente.

Dans les concerts "pas mal du tout" je citerais "Cats on Trees", le duo toulousain ainsi que MLCD venu remplacer Gaëtan Roussel et Bastian Baker qui n'est pas qu'un beau gosse.

Et je terminerai avec la tête d'affiche, James Blunt que des milliers de fans attendaient de pied ferme malgré l'heure tardive.
Dans la pénombre, un homme assis derrière un piano, on le voit à peine mais on entend sa voix qui vous envahit et vous fait vibrer. C'est sa façon d'entrer en scène. Une entrée toute en douceur mais terriblement efficace. C'est ça le talent!

Cette troisième édition avait tout pour séduire un public familial aux goûts musicaux variés.
Que nous réservera la cuvée 2015?
On est impatient de le savoir

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales

Notre reportage photo se trouve ici
]]>
Thu, 07 Aug 2014 13:34:19 +0200
<![CDATA[Un petit tour parmi les artistes du Brussels Summer Festival]]> http://www.wallonight.be/nightlife/523-un-petit-tour-parmi-les-artistes-du-brussels-summer-festival.html Lundi 11 août / Mont des Arts - 19H00
CLARE LOUISE
Lundi 11 août / Mont des Arts - 20H30
A l'affiche avec Clare Louise (BE) et Axelle Red (BE)
MARIE WARNANT
Dimanche 17 août / Magic Mirrors - 20H30
A l'affiche avec Typh Barrow (BE) et AS Animal (FR)

La bonne surprise de l'année! L'album qu'on attendait pas! La révélation belge de l'année! C'est comme ça que les 4 gars de Mountain Bike sont décrits par la presse belge, autant francophone que néerlandophone. Ces bruxellois d’adoption ont récemment débarqué avec un premier album éponyme où s’entrechoquent ritournelles aux refrains accrocheurs et morceaux de bravoures dans le plus pure style garage. Un cocktail rafraichissant de mélodies entêtantes, un brin de nonchalance, une imagerie un peu foutraque et sérieuse envie d’en découdre.

ALBUM : Mountain Bike (Humpty Dumpty / PIAS) - mountainbike.bandcamp.com

Certains artistes donnent l’envie de les suivre dès l’instant où on les croise. Car on devine que ce sont eux qui, bientôt, nous accompagneront. En ce sens, les chansons de Clare Louise sont d’authentiques «ballades». Mais son folk éthéré, rêveur et envoutant sait pourtant s’écarter des sentiers battus pour arpenter les voi(es/x) aériennes. Balloons, sorti en février, a marqué le retour attendu de cette bruxelloise d'adoption inspirée par Karen Dalton et d’Alela Diane. Il a été réalisé par Boris Gronemberger (V.O., Girls in Hawaii). Ne ratez pas le magnifique lâcher de Ballons!

ALBUM : Balloons (Caramel Beurre Salé / PIAS) - clarelouise.be

Peu importe la saison, faites l'amour sans raison. Cette invitation, c'est Marie Warnant qui la lance dans Make Love, un des titres de son nouvel album Nyxtape. Sa plume nous parle toujours d’amour et de voyages mais se met davantage au service de l’univers sonore et musical. Elle s’est entourée du bassiste d'Arno, Mirko Banovic, pour les arrangements et elle signe avec lui la co-réalisation. Un album considéré comme un de ses meilleurs. Sur scène, on découvre une artiste mature et libérée qui joue de la guitare, mixe des K7, tape sur des claviers, se donne avec élégance et s’envole. Prêts pour le voyage?

ALBUM : Nyxtape (Idizou / Pias) - www.mariewarnant.net



]]>
Wed, 06 Aug 2014 00:05:01 +0200
<![CDATA[Le festival le plus coloré au monde revient en Belgique!]]> http://www.wallonight.be/nightlife/522-le-festival-le-plus-colore-au-monde-revient-en-belgique.html
Le Holi Festival of Colours est inspiré de la fête des couleurs qui est célébrée en Indes à l'occasion du passage de l’hiver au printemps et qui représente le triomphe du bien sur le mal. Cet évènement permet, l'espace d’une journée, d'oublier les différences entre les castes, les religions ou les origines, et fait disparaître les frontières dans un esprit de fête au milieu de nuages de poudre colorée.

Les meilleurs DJ's du moment s’enchaineront sur scène dès midi, accompagnés de danseurs, d'acrobates, et surtout, toutes les heures, d'un immenses nuages de poudre coloré que les participants sont invités à lancer tous ensemble.
Cette poudre colorée et inoffensive pour l’homme et son environnement est disponible sur place en petits sachets.

Ce concept exclusif que propose le Holi Festival of Colours est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie et à partager entre amis ou en famille.

Réservez vite vos places pour le festival le plus coloré de l’été, ce 23 août à Tour & Taxis, et venez vous éclater avec vos amis dans un nuage multi-color!

]]>
Mon, 04 Aug 2014 22:38:14 +0200
<![CDATA[Le festival pour les amoureux du ski et de la montagne]]> http://www.wallonight.be/nightlife/521-le-festival-pour-les-amoureux-du-ski-et-de-la-montagne.html
Entouré par les montagnes et offrant un site des plus impressionnants au monde, ce festival bénéficie également de clairières enchantées, de confortables gîtes alpins et de granges médiévales. Bref, le Snowbombing festival c’est une expérience pas comme autre!

Cette année, ce festival autrichien est déterminé à offrir à ces visiteurs une expérience des plus unique avec le retour tant attendu de l'authentique after-ski bar « Bruck N Stadl » et un line-up de classe mondiale.

Comme faits marquants les années précédentes on retiendra Prodigy se produisant au milieu d'une forêt enchantée, Rudimental jouant devant une foule captivé dans un véritable igloo entièrement de glace ou encore Kasabian au coucher du soleil à 1800 mètres d’altitude et au sommet d’une montagne enneigée. Cette année, la line-up est programée pour rivaliser avec celles des années précédentes et les légendes emblématiques que ce festival a déjà accueilli.

Le Snowbombing offre l’opportunité de danser dans des endroits différents : à l’intérieur d’un igloo géant, au sommet de la montagne, dans la forêt magique ou à l’intérieur de l’authentique bar après-ski autrichien arborant ses poutres apparentes. Il y en a vraiment pour tout les goûts!

Pour cette édition 2015, le Snowbombing propose des appartements de luxe conçus pour convenir à tout le monde. Allant du haut de gamme à la moyenne-gamme de prix, ces authentiques appartements sont la meilleure façon pour les festivalier d'économiser de l'argent. Pour la toute première fois, l’Hôtel 5 étoiles Elisabeth sera disponible pour les festivaliers. Les années précédentes l’hôtel était seulement réservés pour les artistes. Les appartements et les chambres d’hôtels se réservent rapidement, il ne faut donc pas tarder!

Donc, si vous aimez danser toute la nuit dans un contexte alpin pittoresque, écouter des artiste les plus novateurs au monde, vous détendre dans un spa de luxe ou tout simplement skier dans les alpes autrichienne, ce festival devrait vous intéresser et combiner idéalement toutes ces activités.



Plus d’info sur www.snowbombing.com]]>
Sun, 03 Aug 2014 08:57:17 +0200
<![CDATA[Ronquières festival : MCLD remplace Gaêtan Roussel]]> http://www.wallonight.be/nightlife/520-ronquieres-festival-mcld-remplace-gaetan-roussel.html

L'artiste français s'est malheureusement blessé au tendon d'achille lors d'un précédent concert le 18 juillet dernier.
C'est le groupe belge MCLD qui prendra place sur la scène Bâbord ce dimanche 3 août à 21h50.

]]>
Tue, 29 Jul 2014 18:16:02 +0200
<![CDATA[EDMF se dévoile]]> http://www.wallonight.be/nightlife/519-edmf-se-devoile.html
La date approche à grand pas et voici que quelques images apparaissent concernant l'Electronic Dance Music Festival (EDMF) qui se produira dans le parc Reine Astrid de Charleroi.

Les décorations de deux des scènes ont été récemment dévoilées, vous pouvez découvrir le plan de la Retro Stage ainsi que de la WoodPark Stage.

Retrouvez plus d'info sur la page de détail de l'EDMF.]]>
Mon, 28 Jul 2014 22:38:03 +0200
<![CDATA[Lilly Wood & The Prick arpente avec avidité de nouvelles contrées musicales]]> http://www.wallonight.be/nightlife/518-lilly-wood-et-the-prick-arpente-avec-avidite-de-nouvelles-contrees-musicales.html
Couronnés de succès avec leur premier album «Invincible Friends», qui leur a valu une Victoire de la Musique en 2011, les Français reviennent avec «The Fight», disque aux sonorités folk, pop et electro. Lilly Wood And the Prick explore de nouvelles contrées musicales à travers ses nouveaux titres, dont l’un rend hommage à la chanteuse Joni Mitchell. Avec sa voix à la Beth Ditto, tantôt rauque, tantôt plus douce, Nili Hadida chante, en anglais, des textes aux sujets graves sur des mélodies légères jouées à la guitare par Benjamin Cotto. Accompagné de 4 musiciens sur scène, le duo nous emmène dans son univers féérique.

Lilly Wood & The Prick sera en concert ce dimanche 5 octobre à 20h au Botanique.]]>
Thu, 24 Jul 2014 12:40:46 +0200
<![CDATA[Tomorrowland s'exporte à nouveau!]]> http://www.wallonight.be/nightlife/517-tomorrowland-sexporte-a-nouveau.html
Alors que le dernier jour du premier weekend de Tomorrowland battait son plein à Boom, sur le coup de 22h30, une annonce a fait son apparition sur la page fan du célèbre festival.
Après TomorrowWorld, Tomorrowland (auquel il faut désormais ajouter la mention "Belgique") à un nouveau petit frère. Celui-ci se déroulera les 1, 2 et 3 mai 2015 à Sao Paulo au Brésil. Le décor a déjà été annoncé, le fameux "Book of Wisdom" ouvrira un nouveau chapitre.

Toutes les informations et le pré-enregistrement sont disponibles sur le site de Tomorrowland Brasil.
]]>
Sun, 20 Jul 2014 22:53:29 +0200
<![CDATA[Esperanzah 2014, quatre jours porteurs d’un message d’espoir]]> http://www.wallonight.be/nightlife/516-esperanzah-2014-quatre-jours-porteurs-d-un-message-d-espoir.html
Si l’édition 2013 a pu réunir 37.000 personnes devant 37 groupes musicaux, c’est pas moins de 44 qui fouleront cette année les trois scènes du site de l’Abbaye de Floreffe. Sans oublier la présence d’une bonne centaine d’artistes de rue.

A l’affiche, Manu Chao La Ventura, Fauve, Kery James, Alborosie, Playing for Change et 40 autres formations musicales, parfois venues du bout du monde. Le line up complet se trouve ici

Cette fois encore, Esperanzah et le CNCD 11.11.11 signent leur engagement pour qu’un autre monde soit possible. Le festival sera le point d’orgue d’une grande campagne de sensibilisation « Les alternatives ne connaissent pas la crise » qui durera jusqu’en octobre.
Plusieurs actions seront menées au cours de ces quatre jours, entre autre l’espace 11.11.11 ou encore le village des Possibles pour ne citer qu’eux.

wallonight ne pouvait que soutenir et participer à ce festival « propre » pour un monde meilleur.

N'hésitez pas à surfer sur le site Esperanzah.be pour trouver toutes les modalités relatives au festival, camping, horaires etc …
]]>
Sun, 20 Jul 2014 15:49:00 +0200
<![CDATA[Un, deux , trois… Le Ronquières Festival est lancé]]> http://www.wallonight.be/nightlife/515-un-deux-trois-le-ronquieres-festival-est-lance.html
Si l'année 2014 a vu bon nombre de festivals mettre la clé sous la porte ou prendre une année sabbatique, le joli village de Ronquières sera cette année encore le rendez-vous des affamés de musique à déguster sur l'herbe.

Pas moins de 22 noms s'inscrivent sur l'affiche. Un seul n'a pas encore confirmé sa présence. On le sait capricieux et souvent en voyage à l'étranger mais, malgré tout, moi j'y crois : oui le soleil brillera!

Qui fera vibrer les festivaliers samedi?
Yodelice avec sa guitare et son chapeau sur un "Fade away" musclé?
Bastien Baker, le beau gosse qui fait hurler les filles quand il chante " I'd Sing for You"?
Ou peut-être Julien Doré, le lion aux 450 000 albums vendus?
Je miserais plutôt sur le groupe belge qui fait un malheur à chacun de ses concerts. J'ai nommé Puggy of course!
Ou alors les anglais Birdpen ou les américains The Dandy Warhols que je découvrirai pour la première fois sur scène?

Le public du festival est familial et ses goûts musicaux sont très variés tout comme le line-up du dimanche.
Il pourra assister au concert de Hooverphonic, groupe adoré en Flandre et dont les passages en Wallonie remportent toujours un beau succès.
Il pourra chanter et faire la fête avec Suarez, qu'on ne présente plus surtout pas dans le Hainaut d'où ils sont originaires.
Il découvrira la pop rock du duo toulousain Cats on Trees , la soul de Ben l'Oncle Soul ou l'album l'Orpailleur de Gaëtan Roussel Et surtout il pourra applaudir James Blunt, dont le "You’re Beauful" est encore sur toutes les lèvres
Mais le festival de Ronquières c'est aussi un cadre bucolique exceptionnel, un camping , une multitude de stands qui proposent une riche variété de cuisines du monde, des déjeuners dans l'herbe, des rires, de la joie, des amis, des découvertes, des retrouvailles, et surtout de la musique plein les oreilles.

Pour la troisième année consécutive, une équipe de Wallonight sera présente sur le site.
Nous espérons vous y rencontrer très nombreux!

Retrouvez ici toutes les informations pratiques

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales
]]>
Sat, 19 Jul 2014 13:54:03 +0200
<![CDATA[Tomorrowland: le Weekend 1 a commencé! ]]> http://www.wallonight.be/nightlife/514-tomorrowland-le-weekend-1-a-commence.html
Le premier des deux weekends du plus grand festival de Belgique est prêt pour accueillir ses 180.000 âmes, qui vont pendant 3 jours, vibrer au son de la musique électronique. Belges, Néerlandais, Allemands, Américains, tout le monde sera réuni en un seul lieu. Et certains font même la route de très loin...

Ce n'est pas moins de 30.000 personnes qui vont voyager à Tomorrowland cette année grâce au "Global Journey". Des Party-flight avec Dj's au TGV spécialement réservé pour l'occasion, tous les transports en commun du monde n'avaient qu'une seule destination ce weekend: Boom.

Vous n'allez pas à Tomorrowland cette année?
Ne vous inquiétez pas, vous pourriez suivre (presque) l'intégralité du festival grâce au player ci-dessous!

]]>
Fri, 18 Jul 2014 11:47:11 +0200
<![CDATA[Le So W'Happy fait carton plein en 2014!]]> http://www.wallonight.be/nightlife/512-le-so-whappy-fait-carton-plein-en-2014.html
La jeunesse Rongycienne avait rêvé grand pour cette édition: un Line Up conséquent avec notamment Laurent Wolf, Audiofreq, Dimaro, Ahzee, Julien Calor, Da Tweekaz et bien d'autres. Mais aussi un décor plus recherché que l'année passée avec des scènes et un light Show à vous couper le souffle.

Les caprices du temps n'ont pas coupé l'engouement des jeunes de la région pour ce festival qui devait, pour sa 2e édition, confirmer qu'il avait bel et bien sa place dans l'agenda estival. Les quelque 4000 festivaliers lui ont bien rendu et ont offert à l'organisation et à tous les membres du staff un beau spectacle.

Certes, la route est longue pour se faire une bonne place parmi tous les festivals belges, mais le So W'Happy a clairement emprunté le bon chemin et ce n'est plus qu'une question de temps avant qu'il devienne un évènement majeur en Wallonie]]>
Thu, 17 Jul 2014 12:19:35 +0200
<![CDATA[Dour nous ouvre les portes du "Terril" sous le soleil]]> http://www.wallonight.be/nightlife/513-dour-nous-ouvre-les-portes-du-terril-sous-le-soleil.html
Le Terril est une zone d’art en plein cœur du Festival de Dour qui rassemble plusieurs projets originaux et farfelus.

Le collectif Albalianza s'est chargé d’inaugurer ce nouvel espace hier soir, grâce à son soundsystem particulier, mêlant une multitude d’influences allant du dub à la musique électronique plus expérimentale. Les autres jours, nous vous inviterons à passer une journée autour des quatre éléments avec des activités sono-sensorielles autour de l’eau, du feu, de l’air et de la terre ; à chiller sur une immense terrasse avec un salon de thé et un salon de coiffure ; à redécouvrir les cultures urbaines grâce à une journée placée sous le signe des arts du hip hop au sens large, et enfin à passer une nuit son et lumière autour de la ville de Caen.

Le Terril ne s’apparente pas à une nouvelle scène « traditionnelle » du Festival de Dour, c’est un espace créatif où le festivalier se sent chez lui, où il devient acteur de l’événement, au cœur même de la terre qui a fait la renommée de la région.
]]>
Thu, 17 Jul 2014 18:59:25 +0200
<![CDATA[Les votes pour le Top 100 Dj Mag sont ouverts!]]> http://www.wallonight.be/nightlife/511-les-votes-pour-le-top-100-dj-mag-sont-ouverts.html
Pour voter, rien de plus simple! Il vous suffit de vous rendre sur la page de vote du top 100 de Dj Mag.

Pour rappel, le Top 10 de l'année passée:

1. Hardwell (Nl)
2. Armin Van Buuren (Nl)
3. Avicii (Se)
4. Tiesto (Nl)
5. David Guetta (Fr)
6. Dimitri Vegas & Like Mike (Be)
7. Nicky Romero (Nl)
8. Steve Aoki (Us)
9. Afrojack (Nl)
10. Dash Berlin (Nl)]]>
Thu, 17 Jul 2014 11:53:16 +0200
<![CDATA[L'Element Festival réitère son franc succès pour la 5ème fois]]> http://www.wallonight.be/nightlife/510-lelement-festival-reitere-son-franc-succes-pour-la-5eme-fois.html
C’est suite à une demande explicite auprès des organisateurs, dans le cadre de « Brugge Central » que ce projet à été mis sur pied. Le but est de faire connaître la ville de Bruges dans le monde entier.
Suburb Soundz s’est lâché avec son enthousiasme habituel dans la réalisation de ce projet et décida de mettre en avant la province de la Flandre orientale dans le domaine de la musique électronique et plus principalement des festivals dance. Nous pouvons dire que l'organisation a atteint son but car le festival est toujours debout au bout de 5 ans.

Cette année encore, pour la seconde fois, les festivités seront organisées avec une aire de camping, pour les plus courageux d'entre vous. Au programme, plus de 70 artistes sont attendus avec, entre autre, Julian Jordan, Riot Squad, Rob Gee , Neophyte , Dj Tieum,...

Les organisateurs de l'Elements attendent plus ou moins quelques 9000 personnes pour cette édition 2014. Les festivaliers ne vont en effet pas s'ennuyer puisque les sets seront répartis sur 7 scènes bien distinctes.

La Programmation:

STAGE 1: Area 51 STAGE!
Pfirter
Slam
DVS1
Spacid
Kr!z
Double U Jay
Voxter & Balance
Zero

STAGE 2: Liberty Whit STAGE!
Daniela Haverbeck
Fatima Hajji
Manu Kenton vs Reload
Jamie Dill
Locomativ aka Dualizers & Matthew
A-Tek vs Bion-X Live
Manone
Ketalized

STAGE 3: Break The House Down STAGE!
East & Young
Daniël Thomasso
Audiophonic
Sir Lanka
Laurent Davidsson
Gilles D
Basebreak
Subwaves

STAGE 4: MuSick STAGE!
Art of Fighters
Imperials aka Le Bask & D-MAS
The Sickest Squad vs Unexist
The Outside Agency vs Ophidian
Igneon system vs I:Gor
Noisekick live
Tripped vs Tymon
Mr. Orange vs Khaoz Engine

STAGE 5:Skankerz invites Antwerp City FlowSTAGE!
Low Down Deep showcase w/ Logan D, Majistrate, Pleasure & Heist
Funtcase
Guv
Shiverz b2b Subfiltronik
Airvalue b2b Requake
City Flow showcase: Gunman & Judah b2b Blackley b2b Macky Gee b2b Dub Berzerka
Young talent showcase: Beta Brothers b2b Krupnik b2b Skanktank & Dimitar
MC Unknown

STAGE 6:ClichéBrugesSTAGE!
Civalizee Foundation
Soul Shakers
TLP
Madfingaz
Davidov
Deliciaz
Moiek & NSB
Team Dampoord aka Artwan & Tim Flack & Wally Nesta

STAGE 7: VILLA BOTA STAGE!

Sur la 7ème scène, vous pourrez admirer les talents locaux à l’œuvre dont la radio brugeoise Villa Bota proposera une diffusion. Elements est un festival outdoor adressé aux jeunes de 16 (attention : l’âge sera contrôlé) à 35 ans (ou plus âgé). Il y a également un camping prévu où vous pourrez venir planter votre tente à partir du vendredi

Prix:
Pass pour la journée : 25€
Le combi festival + camping : 35€

Adresse:
Torhoutsesteenweg 446, 8200 Brugge

Horaire:
Festival : 12h00 heures à 1 heure

Camping : du vendredi 26 septembre à 11 heures au dimanche 28 septembre à 16 heures

Pour plus d'infos consultez le site du festival
Consultez la page Facebook]]>
Wed, 16 Jul 2014 17:39:20 +0200
<![CDATA[L'after-movie du Summerfestival 2014]]> http://www.wallonight.be/nightlife/509-lafter-movie-du-summerfestival-2014.html
]]>
Tue, 15 Jul 2014 21:25:21 +0200