<![CDATA[Wallonight - Les derniers articles nightlife]]> /articles-interviews-et-nightlife.html Wed, 26 Nov 2014 08:26:41 +0100 Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Le top 10 des pires soirées de réveillon de nouvel an]]> http://www.wallonight.be/nightlife/607-le-top-10-des-pires-soirees-de-reveillon-de-nouvel-an.html

10. L'endroit mal indiqué


Tout le monde en parle, c'est une valeur sûre mais aucune des personnes qui vous accompagne ne sait ou cela se trouve. Malgré le fait que vous soyez parti une heure plus tôt pour être certain d'arriver pour l'ouverture du buffet, votre périple vous permettra peut-être de profiter du dessert... s'il en reste.

9. Les 12 coups de minuit dehors


Vous connaissez le chemin, vous avez même été en repérage 3 jours avant pour identifier les meilleures places de parking disponibles mais c'était sans compter que tout le monde arriverait au même moment. Accroché à votre billet VIP vous tentez de doubler la longue file qui n'avance pas et bloque l'entrée mais le service de sécurité vous éconduira gentiment. Il ne vous restera plus qu'a patienter dehors, les pieds dans la neige ou sous la pluie, grelottant dans votre belle tenue de soirée pendant qu'à l'intérieur l'ambiance est à son comble et que le DJ décompte déjà les dernières secondes de l'année.

8. La soirée sans personne


L'organisation se déroule dans la plus grande salle des fêtes de votre région, les affiches ont placardé tous les murs la ville, vous imaginiez rencontrer plein de monde et finalement vous vous retrouvez inscrit dans un groupe de 30 personnes dont la moitié occupe les postes au buffet, au bar et à la sono...

7. Le buffet avarié


On s'approche, on hésite et puis les gargouillis de votre ventre l'emportent, vous tentez la tomate crevette avec une petite croûte. Le lendemain, en cherchant le responsable de votre consommation inhabituelle de Motillium, vous hésiterez peut-être entre le crustacé noyé dans la mayonnaise et le vin servi en cruche qui avait un léger goût suret...

6. Les consommations hors de prix


Le prix était pourtant attractif mais on a pas bien mesuré l'importance de la petite mention en bas de page : "consommation non comprise dans le forfait". Evidemment, vous n'avez pas encore reçu vos étrennes, votre portefeuille est vide et il ne vous reste plus que quelques pièces de monnaie dans le fond de votre poche. Il vous reste bien quelques euro pour un cola, non?

5. L'alcool à volonté


Génial, c'est boissons à volonté! L'organisateur n'a pas hésité à installer de nombreux bars ou la bière et l'alcool coulent à flots. Au bout de 2 heures et votre 8ème vodka (sans trop savoir si c'était des verres ou des bouteilles) votre meilleur ami se retrouve à affronter deux molosses qui n'ont pas apprécieé son comportement avec leur petite sœur. Rué de coups, vous l'emmenez aux urgences le plus vite possible mais l'amie qui vous accompagne ne supportera pas votre conduite sportive et finira par vomir sur votre banquette arrière.

4. Quand on se trompe de soirée


Rien de pire que de se rendre compte, arrivé sur place, qu'il y a deux organisations et que vous devez emprunter la file occupée principalement par des personnes dont l'âge moyen fleurte avec celui de vos grand-parents. C'est ensuite avec désespoir que vous verrez une partie de vos amis se diriger vers la bonne file car eux ne se sont pas trompés lors de la réservation.

3. Trop peu et pas assez


Le buffet à peine ouvert, il ne reste plus rien et pour cause, l'organisateur a oublié de prévenir le traiteur que finalement il y aura un peu plus d'invités... Pas grave, vous irez vous consoler au bar mais là aussi, le brasseur n'a pas été informé. Heureusement il vous reste un sachet de 4 cotillons à partager avec vos 12 amis...

2. Sans infrastructure


Seulement 2 toilettes pour 500 personnes et pas de vestiaire. Mais finalement c'est une bonne chose de garder sa veste sur le dos, puisqu'il n'y a pas de chauffage non plus!

1. Sans ambiance


Pourtant le DJ met toute son énergie pour diffuser ses meilleures compiles Thunderdome des années 90 mais rien y fait, personne n'ose s'afficher sur la piste de danse. Heureusement pour vous, l'organisateur est parti chercher sa propre collection d'albums de Johnny pour changer un peu...

Le pire des réveillons est probablement celui qui réuni tout les points de ce classement. Si! Si! c'est possible! Si malgré tout vous voulez quand même tenter l'aventure, vous trouverez des idées de sortie dans notre dossier réveillon de nouvel an.]]>
Sun, 23 Nov 2014 22:41:20 +0100
<![CDATA[Le Reverze dévoile son Line Up]]> http://www.wallonight.be/nightlife/604-le-reverze-devoile-son-line-up.html
10 ans et un chouette line up. Adaro, Radical Redemption, Brennan Heart, Da Tweekaz, TnT, Endymion, Psyko Punkz, ils seront tous là le 28 février prochain au Sportpaleis et au Lotto Arena d'Anvers pour souffler la 10e bougie du Reverze.

Après une édition exceptionnelle l'année passée, tout le monde se demande ce que Bass Events peut bien nous réserver. Seul indice, le nom: Illumination. Comment sera la scène? Qui aura-t-il de particulier? Les questions sont nombreuses.

Mais celle qui est sur toutes les lèvres est pourquoi Coone ne fait pas partie du Line Up de 2015. Le jeune Dj belge qui n'a jamais manqué une seule édition n'a pas sa photo à coté de ses collègues sur le site. Les rumeurs disent qu'il se chargera peut-être du Reverze Flashback de cette année, célèbre heure qui fait se déchaîner les amateurs de Rétro.
Si cela se confirme, Bass Events aura tenu la plus belle des surprises qui pouvaient être faites ce soir-là! Il ne reste plus qu'à attendre 3 mois pour voir si cela se confirme.

Pour consulter la suite du line up et commander vos tickets, rendez-vous sur le site du Reverze 2015

]]>
Sat, 22 Nov 2014 18:45:58 +0100
<![CDATA[Concert – Billy Idol au Cirque Royal à Bruxelles - 19 novembre 2014]]> http://www.wallonight.be/nightlife/605-concert-billy-idol-au-cirque-royal-a-bruxelles-19-novembre-2014.html
Ce mercredi 19 novembre, la belle salle bruxelloise s’était transformée en lieu de rendez-vous pour quadragénaires. «Qu’on me pende si un seul ado franchit cette porte» me disais-je au fur et à mesure que le public investissait les lieux. Quoi qu’il en soit, l’ado que j’étais alors que l’idole sévissait au cours des années 80 était bien en place pour revivre les moments forts qui ont gravé ma mémoire d’étudiante.

C’est sur une scène toute en lumière que Billy Idol apparaît. Son entrée provoque cris et acclamations. L’artiste au look semi punk, semi new wave n’a pas changé d’un yota! A l’aube de ses 60 printemps, hormis le fait d’avoir pris de l’âge, le chanteur britannique au corps de rêve donne encore la leçon aux petits jeunes fanatiques de fitness! Un début de concert remarquable s’annonce avec le fameux tube «Flesh for Fantasy», l’un des quelques morceaux mythiques de son répertoire.

L’hérésie du public s’atténue peu à peu et c’est sous une ambiance assez tiède que la suite du spectacle se déroule. Peu de refrains sur les lèvres des fan’s, le public belge n’est pas à la hauteur de sa réputation internationale…. Les nouveaux morceaux du dernier album sont méconnus, l’artiste ne parvient pas à mettre le feu dans la salle.

«Eyes without a face», l’incontournable tube de 1984 est interprété d’une manière revisitée, plus tonique et plus rock. Le charme de la version originale de l’homme à la voix grave et sensuelle s’envole, c’est la déception, je suis désenchantée.

La présence scénique de Billy est bâtie sur des allures un peu poseuses, des attitudes de séduction, parfois en finesse, parfois un peu trop maniérées. Une prestation qu’il va assurer de la même manière pendant tout le concert (il ira même jusqu’à chanter avec une guitare acoustique en main en feignant de jouer quelques accord inaudibles).

La seconde partie du show devient beaucoup plus rock avec de nombreuses interventions de Steve Stevens, son compagnon d’aventure depuis des années. Ce guitariste ayant déjà travaillé aux côtés de Mickaël Jackson est loin de laisser le public indifférent! Coiffure explosée, cigarette aux lèvres et guitare rose, Steve prend insidieusement place en premier plan et je me rends compte que la vedette de la soirée s’enfonce dangereusement dans l’ombre de la prestation extravagante de son guitare lead.

C’est au dernier tournant de la set list que l’ambiance remonte d’un cran. Ce ne sont plus les 10 premiers rangs qui s’émoustillent, le Cirque Royal s’emballe au rythme des riffs musclés des guitares, une montée en puissance que l’on doit toujours à Steve Stevens et de moins en moins au grand blond en torse nu que je finis même par oublier le temps d’un solo à couper le souffle.
J’avais à l’esprit l’Idol des jeunes au tempérament fougueux et à la voix magique du temps de ses derniers concerts, deux ans plus tôt, je suis repartie un peu déçue, mais néanmoins contente de l’avoir revu.
]]>
Sun, 23 Nov 2014 13:33:03 +0100
<![CDATA[Rock Werchter 2015 s’offre les Foo Fighters et Muse]]> http://www.wallonight.be/nightlife/603-rock-werchter-2015-s-offre-les-foo-fighters-et-muse.html
C’était donc pour les Foo Fighters que le festival à été avancé d’une semaine. Le groupe qui est en effet en tournée aux USA début juillet avec un concert très attendu à Washington le 4 juillet, date habituelle du festival, sera la tête d’affiche de ce Rock Wercther 2015.

On se souvient tous de leur concert en 2012 au Pukkelpop qui en laissa plus d’un bouche bée, et pourtant cela fait maintenant 10 ans que le groupe de rock américain n’est plus venu secouer la foule de Werchter. La date du 25 juin est bouclée pour leur Sonic Highway tour 2015 grâce à la demande massive du publique.



Mais les organisateurs n’en sont pas restés là et ont décidé de mettre les petits plats dans les grands. Pour accroître l’engouement des festivaliers, à peine 48h après l’annonce des Foo Fighters c’était au tour de Muse de faire son apparition dans le line-up 2015. Leur show au Werchter Boutique 2013 fût un tel succès que l’on n’ose pas imaginer à quelle vitesse les places vont se vendre.

Rock Werchter 2015 se déroulera donc du jeudi 25 juin au dimanche 28 juin inclus. Les tickets pour le festival seront mis en vente le samedi 29 novembre à partir de 9 h sur ticketmaster.be et proximusgoformusic.be .
]]>
Sat, 22 Nov 2014 16:21:03 +0100
<![CDATA[Concert de Franck Monnet au Botanique]]> http://www.wallonight.be/nightlife/602-concert-de-franck-monnet-au-botanique.html
L'homme sait chanter, et il a le sens de la formule!

Il a choisi de vivre aux antipodes de Paris, dans un petit bout de terre face à l'océan pacifique. Et après huit ans de silence, Franck Monnet, orfèvre d'une pop raffinée, présente son nouveau disque «Waimarama» conçu entre Paris et Paekakariki (Nouvelle-Zélande, là où il a rejoint son amoureuse ...). Réalisé par Edith Fambuena (Daho, Higelin, Bashung...), «Waimarama» frappe par la précision et l'intimité de ses climats, inscrivant Franck Monnet au cœur de la scène d'aujourd'hui; libre, décomplexée, vagabonde et touchante.

Une enfance passée dans un théâtre, parmi les comédiens, les musiciens et les artisans donne à Ivan Tirtiaux le goût de la musique. Après s'être frotté à plusieurs instruments, la guitare devient son alter ego. Chanteur à la voix profonde et souple, il s'invente une chanson folk, en français, à la fois ciselée et organique, empreinte de poésie, de blues et de musique latine. Ses chansons célèbrent le hasard, le cours de la vie et les nombreux déboîtements du destin. On y parle de voyages, de villes, de femmes, de libellules, de désastres, de graines d'arbres, d'océans... Sur scène, le chanteur caresse, martèle, percute sa guitare et habite littéralement la scène, soutenu par Mathieu Verkaeren à la contrebasse.]]>
Thu, 20 Nov 2014 14:58:41 +0100
<![CDATA[Entrevue avec le Père Noël est un Rockeur]]> http://www.wallonight.be/nightlife/601-entrevue-avec-le-pere-noel-est-un-rockeur.html
Le temps est venu de préparer la hotte, décembre annonce ses grands froids et ses festivités, Noël se prépare déjà dans bien des têtes. Tandis que les menus s’ébauchent à peine dans l’esprit des fins gourmets, L'organisation du festival de Dour ainsi que les ASBL ARC, GO GO GO et 3D ont déjà mis le couvert pour concocter les trois soirées incontournables du Père Noël est un Rockeur, édition 2014.

Pour la 14è fois, l’appel à la solidarité du public est lancée afin d’offrir un vrai Noël aux enfants les moins favorisés de la région. En cette période de fin d’année, nous subissons tous un véritable bombardement de publicités incitant à la dépense, à la consommation. C'est de ce constat qu'est partie l’initiative de créer un événement à vocation culturelle et sociale. Ainsi naquit il y a maintenant 13 ans la première manifestation musicale au thème «1 jouet = 1 accès à la soirée de concerts = 1 enfant heureux».

Depuis la toute première édition, ce sont 10.000 jouets de plus en plus beaux qui remplissent la hotte du Père Noël chaque année! On y trouve beaucoup de poupées, des voitures, des figurines ou encore des jeux de construction.
Bien que l’appel aux cadeaux vise la catégorie d’âge 0 à 18 ans, instinctivement le public cible les enfants entre 5 et 8 ans. Les bébés et les adolescents sont malheureusement un peu moins gâtés (cette constatation pourra certainement vous aider lors de votre achat).

Cette année, la collecte aura lieu à Mons le vendredi 12 décembre, à Thuillies le samedi 13 décembre et à Dour le samedi 20 décembre.
Le Père Noël, accompagné de ses équipes de lutins, partira ensuite en tournée dans les maisons de l’entité ainsi que dans les institutions de la région avec lesquelles les ASBL travaillent depuis plusieurs années. Ce sont des instituts spécialisés, des maisons d’accueil ou encore des associations caritatives. Les lutins se rendront également dans certains foyers dont ils ont connaissance par le biais d’associations locales.
Il est à noter également que des parents ont la possibilité de s’inscrire lors de ces tournées (donc sur demande).

Dans la mesure du possible, lors de la distribution, les équipes essayent de combiner 1 jouet / 1 livre ou 1 jouet / 1 jeu d’éveil ou éducatif.
L’appel est donc lancé, il faut gâter davantage les tout petits (jeux d'éveil, livres, jeux de bain, activités manuelles) et les plus grands (maquillage, articles de sport, parfum, dvd...) Pensons à varier les jouets!

Le Père Noël est un Rockeur, c’est aussi de la générosité musicale! Si les organisateurs sollicitent des artistes pour composer leur line up, d’autres artistes proposent spontanément de participer à l’une des trois soirées. Quelle que soit la notoriété du groupe, chacun d’eux se joint à l’action caritative en acceptant ou proposant de venir jouer gratuitement. C’est aussi l’occasion pour les moins connus de se faire découvrir tout en faisant une chose qui leur tient à cœur.

Vous aurez compris que cette énorme organisation base sa réussite sur des actions gratuites. L’équipe composée de 30 à 40 bénévoles peut malgré tout compter sur l’aide précieuse de quelques sponsors tels que Belfius, Win for life, Jupiler, Kick Backline. Il en est de même pour les partenaires médias Pure FM, Moustique, la DH ou encore Rif Raf. Sans oublier quelques soutiens ministériels.

Voici donc comment le petit monde du Père Noël est un Rockeur se prépare une fois de plus à vous accueillir très prochainement, à vous offrir une programmation musicale variée (à combiner avec le traditionnel vin chaud) et à remplir le cœur des plus démunis grâce à l’un de vos petits cadeaux qui leur sera remis dans un moment intense et chaleureux.

Voici le détail des trois soirées :

Vendredi 12 décembre : Mons – Salle l’Alhambra à quelques mètres de la Grand-place
Kennedy’s Bridge / L’or du commun / Dandy Shoes + party avec Jo (Get mad – THC)
Détail dans l'agenda

Samedi 13 décembre : Thuillies – Salle du Patro
Von Durden / Romano Nervoso / The Tangerines / Corbillard / Jane Doe and the Black Bourgeoises / From Kissing / Mr Lunacy
Détail dans l'agenda

Samedi 20 décembre : Dour Sports
BRNS / La Smala / The Black Tartan Clan / Recorders / Fùgù Mango / Lemon Straw + Dour Festival Christmas party: Salut c'est Cool, Globul (Rockerill) vs Pat St Rem (Bar du petit Bois)
Détail dans l'agenda

Wallonight remercie madame Bénédicte Billon, administratrice de l'ASBL GO GO GO, d’avoir répondu aux quelques questions qui m’ont permis de construire cet article.

Retrouvez toutes les informations sur le site http://rock-coeur.be/ ainsi que sur leur Page Facebook



]]>
Thu, 20 Nov 2014 09:57:44 +0100
<![CDATA[Où sortir à Charleroi?]]> http://www.wallonight.be/nightlife/599-ou-sortir-a-charleroi.html
Envie de sortir, de s’ouvrir à d’autres contrées et de connaître des bons coins? c’est dans l’ancienne capitale du Pays noir que ça se passe aujourd’hui!

Charleroi est connu pour ses usines désaffectées, ses paysages miniers à souhait et ses chantiers urbains mais derrière tous ces décors règne une véritable atmosphère musicale underground qui devient de plus en plus IN! Et ce, grâce aux lieux en vogue de la ville. Je vais vous prouver que le 6000 peut être très attrayant!

Les salles de concerts


Charleroi regorge de nombreuses salles de concerts!

Rockerill



L’usine aux chimères, vous en avez certainement entendu parler, à moins que vous hiberniez dans votre grotte! Mais j’en doute réellement. Depuis quelque temps le Rockerill est considéré comme The place to be à Charleroi. Récemment il a même obtenu la 25 ème place au classement des plus grands et plus anciens clubs belges! Ce qui fait son charme, c’est son originalité; une fabrique sidérurgique désaffectée avec une déco composée des matériaux industriel d’origine (1920). Concept underground, transformé en réunion musicale, avec ses deux salles de concerts, c'est également un lieu artistique avec ses ateliers d’artistes et ses espaces d’expositions. L’endroit me fait étrangement penser au Berghain de Berlin, à l’extérieur du centre-ville et éloigné des bars, ce lieu engendre une expérience anticonformiste de la nuit. Et le public ne se plaint pas, l’ancienne usine se revendique comme un centre urbain consacré aux cultures populaires, sociales et alternatives.

Le Rockerill se démarque évidement avec ses line-up. En effet, les organisateurs (Michael, et Globul) ne font pas leur travail à moitié, leurs affiches sont très diverses et ils savent faire plaisir en invitant des grands noms. Tout y passe à Marchienne, de la techno au rock, en passant par de la deep house, du jazz, de l’electro, du hip-hop, ou encore du folk.
Pour les curieux, rendez-vous aux apéros industriels tous les jeudis (ceux-ci recommencent le 30 avril 2015 - veille du 1er mai), et pour les habitués, rendez-vous aux Flashforward.

Rue de la Providence 136, 6030 Charleroi
Site du Rockerill / Page Facebook

Le Coliseum


Implantée dans le quartier Ville basse de Charleroi, cette magnifique salle a été construite en 1924. Après avoir été tour à tour salle de spectacle (de 1930 à 1960), cinéma (1970 et 1980), puis discothèque, le Coliseum ferma ses portes au public à la fin des années 90. En 2005, la salle mythique du pays noir ouvre à nouveau ses portes à des concerts et spectacles musicaux.
Depuis sa nouvelle naissance, la salle a organisé plusieurs centaines d’événements, a accueilli des concerts et des soirées privées-publiques de Charleroi comme: les soirées Fantomas, Bar-Rond, Casanova, Refresh, Sexylicious, Oops… Ces soirées agglutinent entre 1.000 à 2.000 personnes. Salle mettant en avant des artistes : Dj 3000, Ken Ishii , Pompougnac, Llorca, Dave Lambert, MARCO, Charles Schillings, Fred Rister, Tom Barman, S2, Gene Farris, Alton Miller, Dj Philippe CORTI, Detroit Grand Pubahs, Spirit Catcher, Murvin Jay, DJ Morpheus, Aril Brikha, Fabrice Lig, Iban Mendoza, Funkagenda, Puggy, Channel Zero, Marco Masini… et bien d'autres.

Rue de Marchienne 31, 6000 Charleroi
Site du Coliseum / Page Facebook

Eden



Le paradis est situé dans le centre de Charleroi. L’Eden se définit comme un lieu de diversité et de métissage, un espace d'expression pour l'ensemble du Pays Noir, un projet culturel «indiscipliné» ouvert à tous et à toutes formes de cultures dans et hors les murs. L’endroit est très divers: à la fois salle de théâtre pour toutes les tranches d’âges, lieu de vernissage, lieu de débats, lieu d’informations culturelles, brasserie mais surtout une salle de concerts. Hall de concerts très intimiste qui produit des artistes en tout genre, passant du rock à l’electro ou bien du rap à la chanson française,… Lieu très fréquenté et très apprécié par la population du 6000.
Je vous invite à venir faire un tour dans ce magnifique établissement qui nous ouvre les portes du Paradis!

Boulevard Jacques Bertrand 1, 6000 Charleroi
Site de l’Eden / Page Facebook

Vecteur



Depuis 2008, le Vecteur fait parler de lui, il se situe dans Charleroi (30 rue de Marcinelle).Un bien bel endroit qui agit en tant qu’acteur à part entière au sein du paysage culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette salle est vraiment imaginative et offre de nombreux concerts très variés. Je vous rappelle que ce lieu a pour ambition de proposer une lumière à une culture, en privilégiant une approche pluridisciplinaire dans sa programmation. Parmi sa diffusion de concerts, le vecteur offre également des expos ainsi que la projection de films et bientôt il y aura un espace bibliothèque.

Rue de Marcinelle 30, 6000 Charleroi
Site du vecteur / Page facebook

Palais des Beaux-Arts


Authentique berceau régional des arts de la scène à Charleroi, créé en 1957. Ce magnifique lieu possède une des plus grandes salles de spectacles de Wallonie. L’endroit œuvre depuis 2002 en association avec l’Eden. Le PBA/Eden propose une programmation très variée, accueille en moyenne une centaine de manifestations dans les répertoires des chansons de variétés, de l’opéra et du lyrique en général, musique classique et musiques non classiques, danse, théâtre, cirque, jeune-public. Le PBA accueille également de grands spectacles parisiens et des vedettes internationales. La particularité du Palais des Beaux-Arts est d’organiser les concerts de midi. Programmés sur le temps de midi, comme leurs noms l’indique, ces concerts de musique classique adoptent une formule plus courte qu’à l’accoutumée: 45 minutes environ. L’opportunité de se lâcher le temps d’une pause ou d’apprécier tout simplement un moment de poésie musicale.

Place du Manège 1, 6000 Charleroi

L’Ancre



L'Ancre est la salle théâtrale de création de Charleroi. Qui nous propose une programmation qui mêle théâtre, danse et musique. Le lieu est obstinément axé sur la création artistique contemporaine. Une programmation en forme de parcours kaléidoscopique. L'Ancre ambitionne de placer des propositions artistiques en résonance avec d'autres acteurs culturels de la région, pour un réel décloisonnement des arts de la scène d'aujourd'hui. Il offre également des concerts en tout genre avec des rythmes endiablés.

Rue de Montigny 122, 6000 Charleroi
Site de l’Ancre / Page Facebook

La Ruche Théâtre


Bâtiment datant de 1920, il a été rénové en un espace multiculturel et dispose de trois salles de spectacle et d'un restaurant. Cette salle procure à son public plus de 100 représentations par saison et propose divers spectacles: concerts, jazz, variétés, cabaret, théâtre. La ruche c’est un cadre agréable et cosy.

Avenue Marius Meurée 1, 6001 Charleroi
Site de La Ruche Théâtre / Page Facebook

Les bars


Dans Charleroi, il y a de quoi faire et niveau bar je ne vais pas vous dire le contraire! J'ai fait mon petit tour et j’ai découvert quelques perles!

L'Irish Times Pub



Endroit central, en plein milieu du boulevard Tirou. Fidèle aux classiques pubs irlandais, lumière tamisée, long bar avec nombreux tabourets hauts, grand écran dans le fond, serveurs made in Ireland, parlant à peine le français. Calme les dimanches, lundis, mardis et mercredis, version Dj Club le jeudi soir, Rock/live en fin de semaine. Tout Charleroi se retrouve dans cette ambiance celtique.

Boulevard Joseph Tirou 86, 6000 Charleroi
Site de l’irish Time Pub

Le Harpers



Bar situé juste à côté l'Irish Times Pub; un peu le même concept que l'irish avec une bonne dose de branchitude, du mobilier baroque et une ambiance du tonnerre le vendredi soir et vous obtenez le nouveau rendez-vous incontournable de Charleroi.

Boulevard Joseph Tirou 88, 6000 Charleroi
Site Le Harpers / Page Facebook

La Sucrière – Rhumerie



Si vous êtes afficionados du bon rhum et d’une ambiance chaleureuse, ce lieu est fait pour vous! Bar installé dans une ancienne maison néoclassique, vous y retrouvez un cadre spécifiquement latino avec une ambiance intime et l’éclairage à la bougie. Il y a même une terrasse couverte chauffée avec possibilité de fumer. Michel, le patron respire la joie de vivre, bon moment assuré.

Rue Charles Dupret 13, 6000 Charleroi
Site de la Sucrière - Rhumerie / Page facebook

Loft bar & Lounge


Le Loft Bar a été repéré dans un penthouse dans le Bultia Village à Gerpinnes. Lieu qui vous donne l’opportunité de passer un moment agréable, mélangeant différents styles et atmosphères. Musique d’ambiance. Peu importe vos goûts, vos envies, vous pourrez bénéficier de leurs nombreux cocktails exotiques et digestifs. Vous pouvez également vous restaurer grâce aux tapas, aux apéros et aux plats light.

Rue du Bultia 87, 6280 Gerpinnes
Site du Loftbar / Page Facebook

Le Nirvana



Bar cosy en plein centre- ville. Plusieurs espaces, nombreuses ambiances avec une musique lounge pour cette ancienne école réaménagée, où chacune des 6 salles est désormais consacrée aux éléments de la nature. La carte des cocktails est très variée et certains milk-shakes pourront en surprendre plus d'un! L'endroit est fort fréquenté en soirée, bonne ambiance grâce à une équipe très pro. En été, profitez de son agréable terrasse et de ses sièges suspendus.

Boulevard de l'Yser 38, 6000 Charleroi
Site le Nirvana / Page facebook

La vie est belge



La vie est belge, ce sont des apéro-bars où vous pouvez découvrir des produits et savoir-faire belges de qualité, les déguster calmement dans un cadre cosy et contemporain, comme par exemple dans une banquette de train ou un fauteuil design. Laissez-vous surprendre par une Belgique loin des clichés et des sentiers battus.

Rue de Marcinelle 12, 6000 Charleroi
Site de La vie est Belge / Page Facebook

Thirsty Four Bar


Bar underground punk garage, non loin de la gare de Charleroi Sud, lieu intimiste procurant à son public l'occasion de se restaurer devant un bon concert.

Rue de Marchiennes 34, 6000 Charleroi
Page Facebook

Le Nautilus


Situé sur le coin d'une rue, vous ne pourrez rater ce bar du centre-ville de Charleroi. Le bar est si rempli qu'il y a du monde sur la rue se trémoussant sur les rythmes de la sono. Cela fait plus de 35 ans que les nuits carolos sont rythmées par le Nautilus. Lieu de rendez-vous des étudiants à la fin des cours les vendredis, ceux-ci laissent leurs places aux adultes au fil des heures qui passent. Puis l'apéro du vendredi s'efface et se change en un des endroits les plus branchés de la région.

Rue de Montigny 104, 6000 Charleroi
Page Facebook

Manolo Bar


Lieu incontournable pour les jeunes de la région. Tous les ingrédients sont assemblés pour y passer une soirée chaleureuse et ambiancée. Il y a même le principe de l’ happy-hour (mojito, vodka, bière à moitié prix). Déco design avec des projections sur écran géant, de plus, le personnel est jeune et la musique est vraiment cool!

Rue de Montigny 6, 6000 Charleroi
Site du Manolo Bar / Page Facebook

Le Malt



Je vous conseille de ne pas rater cet établissement très affectueux. Long bar central et un mélange de musique jusqu'au bout de la nuit.

Rue de Montigny 89, 6000 Charleroi
Page Facebook

La Cuve à Bière


Une soirée tranquille entre amis? c'est l'endroit qu'il vous faut tout en écoutant de la bonne musique et en dégustant une bonne bière. En effet, pour les amateurs de mousse les variétés sont vastes. Cadre chaleureux, taverne tout en bois vous vous sentirez bien comme chez vous.

Boulevard Jacques Bertrand 68, 6000 Charleroi

Charly's Jazz Club


Vous êtes amateurs de jazz, alors je vous conseille de pousser cette porte! Un endroit unique avec une déco appropriée, une musique de qualité et un accueil chaleureux. (Fermé mercredi et dimanche)

Rue de Nalinnes 511, 6001 Marcinelle
Site du Charly’s jazz Club

Les discothèques


Pour les amateurs de discothèques, vous allez être servi dans la city!

Dclic club



D-Clic Club est une référence à Charleroi. Un endroit incontournable pour s’amuser où les jeunes carolos aiment s’y rendre tous les weekends pour écouter des musiques de styles commercial à R’nb. La boîte a d’ailleurs reçu plusieurs stars, comme Sean Pau en autre.

Rue de la Pépinière 5, 6041 Gosselies
Page Facebook

Le privilège Club


L’Ancien Pacha club est devenu le Privilège, situé dans le centre-ville. Très fréquenté les weekends par tous les âges et tous les styles de personnes. Il offre un cadre différent des autres clubs de Charleroi.

Quai de Brabant 37, 6000 Charleroi
Site du privilège Club / Page Facebook

The Town



Tout nouveau concept à Charleroi, depuis le 20 septembre le Butterfly est devenu The Town. La discothèque installée à la rue du Palais, contient une toute nouvelle déco, un nouveau personnel et surtout une nouvelle direction pour l’ancien Butt. Le style musical varie entre Club, House et R'nb. Si l'envie de sortir vous appelle venez dans ce nouveau lieu baroque.

Rue du Palais 17, 6000 Charleroi
Site The Town / Page Facebook

Les soirées à thèmes


Dans la ville, hormis les concerts, les bars et les discothèques nous y retrouvons notamment des soirées à thèmes.

Palladium


Les célèbres soirées rétro-house rendent hommage au club Palladium de Baisy-thy et à la rétro house en générale. Les soirées se passent au Coliseum de Charleroi. Très bonne ambiance et jeux de lumières.

Site du Palladium / Page Facebook

Fantomas


Les célèbres soirées Fantomas font toujours parler d’elles avec bien évidemment une touche de mystère. Elles se déroulent la plus part du temps dans la démentielle salle de la Distillerie de Biercée. Soirée dansante et chic avec de la musique electro et dance, on y retrouve toutes les tranches d’âge.

Site du Fantomas / Page Facebook


Voilà mon petit tour du 6000 est terminé, j’espère que vous avez découvert de nouvelles choses.
En ce qui me concerne Charleroi m’a charmée avec sa diversité et sa culture alternative. Et vous, oseriez-vous vous laissez tenter? ]]>
Sat, 15 Nov 2014 16:06:57 +0100
<![CDATA[Concert de Saule au Théâtre de Mons]]> http://www.wallonight.be/nightlife/600-concert-de-saule-au-theatre-de-mons.html
Il n’aura pas fallu grand chose pour chauffer la foule ce soir-là.
Après une première partie énergétique par le jeune groupe Honey'S, qui se produisait pour la sortie de son Maxi, 3 coups de projecteurs laissant apparaître la silhouette du grand Saule ont suffit à faire hurler la foule.

Et quel lieu pour accueillir cette dernière! Le Théâtre Royal de Mons, un lieu d’exception pour un artiste d’exception. Pendant plus de 2 heures, il aura fait vibrer l’édifice. Dans une acoustique digne des grandes salles, les sons se sont enchaînés, tous plus entraînants les uns que les autres. Le public s'égosillait sur chacune de ses chansons, dansant à chaque note et chantant chaque parole, même les moins connues.

Et pour cette dernière, l’amateur des frites de «Chez Bily» n’a pas fait dans la dentelle. Invités surprises, extrait du prochain album, reprises, petites impros et une toute dernière chanson au beau milieu du public, bref comme il l’a lui même dit: au dessus c’est l’ soleil.

Il nous l’a promis, il reviendra pour Mons 2015.

Retrouvez ici les photos de ce fabuleux concert
]]>
Tue, 18 Nov 2014 18:29:31 +0100
<![CDATA[Synth City Tour, New Electro Wave made in Belgium]]> http://www.wallonight.be/nightlife/598-synth-city-tour-new-electro-wave-made-in-belgium.html
Quand trois groupes belges issus de la scène «New Electro Wave» se rencontrent, ils parlent bien évidemment musique mais aussi des difficultés auxquelles sont confrontées les jeunes artistes. Trouver une scène, fidéliser son public et s'exporter à l'autre coin du pays n'est pas chose aisée quand on n'a que son talent pour cv.

Les Liégeois de Suffocating Minds, les Montois de From Kissing et les Bruxellois de The Bipolar ont décidé d'unir leurs forces et de mettre sur pied une mini tournée qui rassemblera ainsi leurs publics respectifs.

Tu viens chez moi, je vais chez toi, je te présente mes fans et tu me présentes les tiens. "Les amis de mes amis sont mes amis", telle est un peu la devise de ce tour qui débutera à Liège ce 29 novembre prochain.

Régulièrement depuis un peu plus d'un an déjà, la rédaction vous a parlé de ses coups de cœur pour les groupes Suffocating Minds et From Kissing.
Avec le Synth City Tour, nous venons de découvrir un troisième band, qui n'a rien à envier aux autres.
The Bipolar allient rock et électro, pour nous offrir des ambiances tantôt énergiques, tantôt hypnotiques, mais toujours avec des compositions très mélodiques et accrocheuses.
Si les Suffocating Minds aime flirter avec les sonorités du new have industriel des années 80, From Kissing s'est laissé guider par des influences rock en greffant basses puissantes et guitares rugueuses à des séquences purement électro.

Une équipe de Wallonight sera présente dans les différentes villes qui auront le bonheur d'accueillir ces trois formations aussi talentueuses que sympathiques.

Nous vous invitons à venir nous rejoindre;
le 29 novembre au Live Club de Liège
le 5 décembre à la salle Canal 10 à Hautrage près de Mons
le 19 décembre à la Péniche Fulmar à Bruxelles
le 6 février 2015 à la Taverne du Théâtre à La Louvière
et le 7 mars à l'Atelier Rock à Huy

Bien entendu, nous vous tiendrons régulièrement au courant de l'actualité du Tour.

En attendant le premier concert, on fait un petit tour sur le teaser.



Plus d'infos sur les groupes ici:

Suffocating Minds / The Bipolar / From Kissing

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales.
]]>
Tue, 11 Nov 2014 10:04:21 +0100
<![CDATA[Les événements Gantois primés aux redbull elektropedia awards!]]> http://www.wallonight.be/nightlife/597-les-evenements-gantois-primes-aux-redbull-elektropedia-awards.html
Pas moins de 21.067 votes ont été comptabilisés pour réaliser le classement de ses 20 différentes catégories. Le premier award annoncé en avance et pas des moindres était celui de «BEST BELGIAN PARTY EVER» remporté par les 10 DAYS OFF, référence dans la scène électro internationale. Ce festival créé en 1994 par Rudy Victor Ackaert, Philip De Liser et Eric Smout dans une simple maison abandonnée au centre de Gand était un pionnier dans sa sélection d'artistes… et oui «était» parce que lors de cette édition 2014, le festival a malheureusement annoncé que cette 20ème année serait sa dernière.

Pour la suite du classement, les 10 DAYS OFF sont suivis par deux de leurs collèges gantois à savoir L’I LOVE TECHNO qu’on ne vous présente plus et qui se déroulait en même temps que la cérémonie et le Kozzmozz, véritable ambassadeur de tous les K-events et rassemblement des amoureux de tech-house et chill-out.

Et en ce qui concerne la cérémonie officielle?
On peut enfin mettre des visages sur les différents titres et c’est là qu’on réalise que certains artistes ont même eu droit à une apparition dans plusieurs tops 3 voire même à recevoir plusieurs awards. Même si certains ne le considère pas comme un membre de la scène elektro ou du monde EDM, on doit quand même féliciter les multiples victoires et pas n’importe lesquelles, obtenues par Stromae qui avait déjà reçu deux awards en 2013. Monsieur Paul Van Haver est pour cette année 2014 la personne à avoir obtenu le plus d’awards, il finit premier dans la catégorie «ARTISTE OF THE YEAR» et «BEST LIVE ACT» mais ce n’est pas tout, deux de ses vidéos, Ta fête et Tous les mêmes, ont aussi été primées, respectivement 1ère et 2ème dans la catégorie «BEST VIDEO».

On soulignera aussi l’apparition dans cinq tops 3 différents pour Oscar and the Wolf, la soul numérique et l’electro-pop romanesque de Max Clombie a obtenu les titres de « BEST ALBUM » avec la sortie d’Entity et celui de «BREAKTHROUGH ARTIST/DJ/PRODUCER/MC» pour sa polyvalence incontournable. Mais notre jeune flamand d’à peine 23 ans ne s’est pas arrêté là, il a vu aussi son nom apparaitre 2ème dans les catégories d’ «ARTIST OF THE YEAR» et de «BEST SONG» avec son si connu Princes mais aussi 3ème pour le titre de «BEST LIVE ACT» juste derrière Netsky qui venait de remporter le titre de «BEST SONG» avec Running Low.

Joeri Swerts, plus connu sous le nom d’Headshot Photography et vainqueur en 2013, finira deuxième pour le titre de «BEST PARTY PHOTOGRAPHER» remporté cette année par Dimitri Bekaert. Et Compuphonic remporte l’award de «BEST REMIX» avec le titre Trapped de The Subs ft. Colonel Abrams remixé par le jeune Liégeois.

D’un point de vue événementiel on n’est pas surpris de la victoire de Tomorrowland pour «BEST FESTIVAL» par contre on peut applaudir le Kozzmozz présenté plus haut qui est maintenant la «BEST (REALLY BIG) PARTY» de 2014 et la Boiler Room, soirée bruxelloise, si connue pour la mise en ligne de ses sets sur YouTube remporte la catégorie de «BEST PARTY» juste devant LeftO Presents et Private Sessions.

On remarque aussi que trois club gantois apparaissent dans les dix meilleurs clubs de Belgique, dont une 3ème place pour le Charlatan dans le «BELGIAN CLUB TOP 30» remporté par le Fuse pour la troisième année consécutive.
Et pas de surprise non plus au niveau des «BEST DJ», une fois de plus les trois même DJs ont été sélectionnés par le public, Dimitri Vegas & Like Mike finiront premier suivi par 2ManyDjs et LeFtO. Le classement complet du Belgian DJ Top 100 est en ligne.

http://awards.redbullelektropedia.be

Voici les différents podiums des catégories de 2014 et les quelques derniers awards.

ARTIST OF THE YEAR
1. Stromae
2. Oscar and the Wolf
3. The Magician

BEST ALBUM
1. Oscar and the Wolf - Entity
2. Oaktree - Chapters
3. The Subs - Hologram

BEST SONG
1. Netsky ft. Beth Ditto - Running Low
2. Oscar and the Wolf - Princes
3. The Magician ft. Years & Years - Sunlight

BEST REMIX
1. The Subs ft. Colonel Abrams - Trapped (Compuphonic Remix)
2. The Fugees - Fu-Gee-La (Maverick & Poldoore Remix)
3. Aaliyah - One in a Million (Kill Frenzy Remix)

BEST PRODUCER
1. Locked Groove
2. Netsky
3. Kolombo

BEST LIVE ACT
1. Stromae
2. Netsky
3. Oscar and the Wolf

BEST MC
1. TLP
2. Brihang
3. Mota

BEST LABEL
1. We Play House Recordings
2. Eskimo Recordings
3. Vlek

BEST PARTY
1. Boiler Room
2. LeFtO Presents
3. Private Sessions

BEST (REALLY BIG) PARTY
1. Kozzmozz
2. Abstrkt
3. Libertine Supersport

BEST FESTIVAL
1. Tomorrowland
2. Dour
3. Pukkelpop

BEST VIDEO
1. Stromae - Ta fête / Lieven Van Baelen
2. Stromae - Tous les mêmes / Henry Scholfield
3. Tomorrowland (after movie) / Epic Cinema

BEST PARTY PHOTOGRAPHER
1. Dimitri Bekaert
2. Joeri Swerts (Headshot Photography)
3. Joris Bulckens (Jokko)

MARC MEULEMANS AWARD (ARTWORK)
1. Musketon - Dr. Lektroluv, I Love Techno, Modek
2. Barbara Vandekonijnen - 10 Days Off
3. Konstruktiv - Colors Festival, Hertz, Moodfamily

TOMORROW IN THE PAPERS AWARD (MEDIA)
1. 22tracks
2. Playground (Studio Brussel)
3. LeFtO (Studio Brussel)

BREAKTHROUGH ARTIST/DJ/PRODUCER/MC
1. Oscar and the Wolf
2. Stavroz
3. Gewelt

BREAKTHROUGH PARTY/FESTIVAL/CLUB
1. Abstrkt
2. Nächtvøgels
3. Horst
]]>
Mon, 10 Nov 2014 12:15:05 +0100
<![CDATA[BirdPen en concert au Botanique - Beautifull Badness en première partie]]> http://www.wallonight.be/nightlife/596-birdpen-en-concert-au-botanique-beautifull-badness-en-premiere-partie.html
Birdpen est l'association de Mike Bird et Dave Penny, par ailleurs membre d'Archive.

Après un premier opus autoproduit «On/Off/ Safety/Danger» salué par la critique underground, le groupe avait choisi la banlieue de Manchester pour enregistrer «Global Lows», le successeur, avec Jim Spencer à la production (qui a travaillé sur les albums de The Horrors, New Order, The Cribs...).

Faites d'énergie pure et d'intensité rugissante, les réflexions de BirdPen proviennent du cœur et vous sont dévoilées corps et âme. Après le succès de leur tournée européenne début 2014, dont un Witloof archi complet, BirdPen est déjà de retour avec un nouvel album attendu : «In The Company Of Imaginary Friends».



Beautiful Badness est un groupe franco-belge fondé à Bruxelles en 2011 par Gabriel Sesboué (chant, piano, guitare). Après avoir tourné pendant près d'un an sous son propre nom, le musicien français est rejoint par Olivier Delescaille (guitares, samples), Guylain Domas (basse, claviers) et Gilles Servais (batterie).

Alliant envolées vocales à la Jeff Buckley et un univers sonore influencé par Queen, Radiohead ou encore Aaron, Beautiful Badness propose un répertoire indie-pop-rock efficace et envoûtant renforcé sur scène par une vraie énergie rock.

En 2012, le groupe multiplie les dates en Belgique (Botanique, Vk, Kultuur Kaffee...) avant d'être sélectionné comme découverte du concours PureDemo (Pure FM – Court-Circuit) puis de devenir enfin lauréat du concours Franc'Off (2ème place) organisé par le festival des Francofolies de Spa.

En 2013, Beautiful Badness a sorti son premier EP, avec notamment le single «Run» déjà en haute rotation sur Twizz et en clip sur le web.]]>
Sat, 08 Nov 2014 09:37:46 +0100
<![CDATA[I Love Techno 2014 ]]> http://www.wallonight.be/nightlife/595-i-love-techno-2014.html
L’événement tant espéré revient une fois de plus. La cérémonie aura lieu dans le Flanders Expo qui promet de s’enflammer avec ce qu’il y a à l’affiche. Les organisateurs nous offrent encore un line-up en or !

En effet, des pointures de la musique électronique seront présentes: Jeff Mills, Dave Clarke, Ten Walls, Jones, Len Faki, Loco Dice, Jamie Jones, Brodinski, Gesaffelstein, Clean Bandit, Duke Dumont, Erol Alkan, Daniel Avery, Jimmy Edgar, Audion, Boys Noize...
Ainsi chaque automne, les festivaliers attendent ce spectacle électronique hors du commun, évoqué comme le plus gros événement techno indoor d'Europe! Le show aura lieu dans l’arène du Flanders Expo, nous y trouvons en tout 6 salles annexes, chacune accueillant jusqu'à 5 000 personnes (une fois le nombre atteint, les portes sont fermées jusqu'à ce que les salles se vident un peu)

Les salles : 5 d’entre elles sont consacrées aux sets spécifiques de DJ :
• Blue,
• Red,
• Orange,
• Yellow,
• Green Room.

La Chill Room, quant à elle, permet au public de s'asseoir pour se reposer; des sièges y sont disponibles et la musique de fond y est plus «calme».

La ILT va nous offrir un fantastique cocktail de musiques électroniques mais également tout un show de lumières diverses et innovatrices. J’espère que vous êtes prêt pour ce show de fou!

Où? Flanders Expo Gent - Quand? Samedi 8 Novembre 2014 à partir de 19h - Combien? 61 € -Website? www.ilovetechno.be
]]>
Sat, 08 Nov 2014 09:18:34 +0100
<![CDATA[Winterway, la version froide de l’EastWay.]]> http://www.wallonight.be/nightlife/594-winterway-la-version-froide-de-l-eastway.html
Et pour cette édition, ils ont vu grand. Pas moins de 2 jours de festival au Malmedy Expo avec des noms à vous donner des frissons et rien à voir avec ceux provoqués par les températures de ces derniers jours!

Le vendredi 14 novembre, vous pourrez admirer le DUBNOLOGY CREW (See-J DC & Dyscrown DC) mais aussi Majistrate (UK), DJ Limited (UK), REWIND (BE), Acid Slug (BE) & Dub Lowz & Serial Joking D.A.D CREW (BE). Un line up So Britishobelge qui promet d’ores et déjà une soirée plus qu’exceptionnelle.

Pour ceux qui ne sauraient se contenter d’une soirée, l’organisation remet le couvert le lendemain. Jetfire Music, Blackwhited, Tybo, LM Bros et DJ K se chargeront de vous remplir les oreilles de bonnes basses.

Tout cela pour un prix défiant toute concurrence ! Pour le vendredi il faudra vous acquitter d’un montant de 8 € en prévente et 12 € sur place tandis que le samedi les prix affichés seront de 6 € en prévente et 8 € aux portes.
Vous avez également la possibilité, uniquement en prévente, d’acheter un combi 2 jours pour 13 € qui vous donne droit d’accès aux 2 soirées et à un magnifique bracelet en tissu.


En conclusion, après la lecture de cet article, si vous ne savez toujours pas où sortir le week-end prochain vous feriez mieux de le relire une seconde fois et aller chercher vos préventes au plus vite pour cet événement qui va faire beaucoup de bruit dans la région.



]]>
Fri, 07 Nov 2014 17:38:06 +0100
<![CDATA[Etienne Daho – concert au Cirque Royal]]> http://www.wallonight.be/nightlife/593-etienne-daho-concert-au-cirque-royal.html
C’est Avec le chanteur Perez que la soirée débute. Une première partie de choix que le roi de la pop nous a offert avec un artiste aux textes bien ficelés et au timbre de voix particulier. Perez, dont le second EP est sorti en septembre dernier, vient d’achever l’enregistrement de son premier album qui sortira début 2015. Une longue et belle carrière s’annonce pour ce jeune homme de 28 ans.

Lorsque Etienne Daho rentre en scène, partout autour de moi, ce ne sont que fans en pâmoison et regards émerveillés. L’artiste est fidèle à lui-même, sobre et classe. Les années qui passent n’ont fait qu’accentuer son charme et l’aura qu’il dégage.
Sa voix non plus n’a pas changé, avec ce grain, toujours aussi sensuel et grave. C’est avec un plaisir non dissimulé que je me laisse envoûter par le chanteur aussi bien que par l’homme.

Esquissant des pas de danse dont lui seul à le secret, Daho alterne ses plus grands succès «Bleu comme toi», «Saudade»,… avec les superbes chansons de son dernier album, «Les chansons de l’innocence retrouvée»,«Le baiser du destin», «La peau dure»,…
Sincérité, frisson, force et émotion sont les 4 mots qui ont rythmé ma soirée.

Sincérité : l’homme se dévoile en nous racontant l’histoire de la chanson «En surface» qui selon lui, est le titre qui lui correspond le mieux. Il nous confie sa timidité, sa maladresse lorsqu’il doit dévoiler ses sentiments ; précisant qu’il est d’abord Etienne avant d’être Daho.
Frisson : la mise en scène d’ «Ouverture» m' en a collé plus d’un! La salle est plongée dans l’obscurité, seule une lumière rouge orangée agrémentée de fumigène vient éclairer l’artiste. Envoûtant!
Force : l’amour du public. 10 minutes à taper des mains à la fin du concert et une dizaine de minutes supplémentaires de «clap clap» et de cris dans l’attente du rappel! Mes paumes en brûlent encore!
Emotion : le rappel en deux titres. Tout d’abord, « Heures Hindoues », un des incontournable s’il en est ! Ensuite, viendra «Week-end à Rome», chanté «a capella» et en duo avec la foule. Moment tout simplement magique, avec un Etienne accroupi sur le devant de la scène, entouré et acclamé par un public debout et survolté!

Un concert qui a semblé si court et j’en aurais bien repris encore et encore…ne dit-on pas que quand on aime, on ne compte pas ?
]]>
Fri, 07 Nov 2014 10:22:12 +0100
<![CDATA[Chet Faker – Sau Poler en concert]]> http://www.wallonight.be/nightlife/592-chet-faker-sau-poler-en-concert.html
Provenant de Melbourne, Nicholas Murphy a choisi son nom de scène en hommage à son musicien préféré, le trompettiste Chet Baker. Il a incontestablement bien choisi son sobriquet: chant profusément délicat et un amour des mélodies hypnotisantes très similaires avec le jazzman.

En 2011, l’artiste fait son apparition sur la toile du web avec sa sublime reprise du titre de Blackstreet, «No Diggity». Son «pinceau magique» est mis en avant par un style électro au tempo ralenti, mêlé à des influences soul et folk. En mars 2012, il tire de nouveau la couverture sur lui avec l'Ep «Thinking In Textures».
L’Australien est récompensé pour l’Ep de l’année aux Australian Independent Records Awards. Mais il reçoit aussi la nomination «révélation de l'année» lors de la même cérémonie, pour sa collaboration au premier album de Flume sur «Left Alone» et ses remixe des titres «Dark Doo Wop» de MS MR et «Trembling Hands» de The Temper Trap.

Suite à une nouvelle collaboration avec Flume sur l'EP «Lockjaw», Chet Faker s'attelle à son premier album intitulé «Built on Glass», sorti le 11 avril dernier. Je peux vous dire qu’il décoiffe ! En effet, le prodige Australien de 25 ans a rallié les derniers sceptiques, qui partagent désormais le même avis que moi. Nous retrouvons dans cet opus la parfaite adéquation r’n’b, folk, soul et électro avec une touche de soleil. C’est l'un des albums les plus intrinsèquement cool sortis ces derniers mois, c’est le genre disque qui va en progressant poussant des thèmes entre sensibilité, fragilité, amour, joie,…

Le titre «Talk is Cheap» est tellement magnifique que dès les premières notes, Murphy nous propulse dans sa stratosphère un tantinet romantique et sensible. Mon coup de cœur est le titre le plus long de l’opus, «Cigarettes & Loneliness». Quel chef d’œuvre, l’artiste s'émancipe encore plus du format de départ, dans cette afrobeat tout y est : des basses et des synthés qui vont et qui viennent avec une voix envoutante! «1998» ce morceau est plus différent il se dirige un peu plus vers la house, l’artiste met en avant les émotions d’une façon très rythmée.

Le disque tourne et les titres s’enchaînent mais je ne peux m’en passer c’est tellement frais et si touchant que je l’écoute en boucle! Et oui quel génie ce Chet Faker, il a une telle facilité a manier des fils rythmiques dénudés d’effets feedback qui permettent à sa voix d’occuper parfaitement l’essentiel de l’espace.





La première partie sera assurée par Sau Poler, un jeune espagnol originaire de Barcelone. L’artiste met en avant la manière echo - feedback électronique, un vrai travail de recherche se ressent dans ses mixtapes.




Je vous donne rendez-vous ce 11 novembre et j’espère que vous avez vos tickets pour ce concert, qui est sold out depuis son annonce!







]]>
Wed, 05 Nov 2014 21:18:19 +0100
<![CDATA[Kraken Metal Rock fest II - Pari risqué, pari gagné]]> http://www.wallonight.be/nightlife/591-kraken-metal-rock-fest-ii-pari-risque-pari-gagne.html
Le moins que l'on puisse dire c'est que la mise sur pied de cette seconde édition n'a pas été un long fleuve tranquille. Concours de circonstance et malchance s'étaient invités au grand dam des organisateurs.
Le premier désistement est celui du groupe Elférya qui se sépare de sa chanteuse. Quelques semaines plus tard, suite à un accident de la route, le groupe Body Fuel déclare également forfait. La veille, c'est Wizz Wizzard qui est touché par la maladie et annule son concert. La guerre des nerfs est déclarée mais les organisateurs en sortiront vainqueurs.
Le line-up par trois modifié ne découragera pas les metalleux qui en ont vu d'autres. Le public peu perturbé par cette valse de communiqués de presse répondra néanmoins présent.

Comme dit le proverbe "à quelque chose malheur est bon". Nous avons pu ainsi découvrir le groupe gothique italien Levania et applaudir le band Lillois Diary of Destruction dont l’album, "Dark Road To Recovery" s'est vendu comme des petits pains.
La soirée sera également marquée par le concert de Dyscordia venu de Flandre avec, dans ses bagages, quelques dizaines de fans arborant fièrement les couleurs de leur groupe préféré. Mais dans la salle, les t-shirt marqués Komah sont au-moins aussi nombreux. Les excellents musiciens du groupe offrent un metal puissant à faire trembler les baffles et soufflent à leur public une énergie assez spectaculaire.

Je retiendrai également le groupe Valkyre qui m'a fait découvrir des compositions très originales et mélodiques mélangeant des styles aussi différents que le metal gothique et la folk musique.
Et puis j'ai pu revoir Anwynn qui avait complètement déserté la scène depuis de longs mois. Le chanteur Bouc a perdu de très nombreux kilos mais a conservé son growl et son kilt. La voix d'Eline a remplacé celle Amandine et a su marquer de sa personnalité les anciennes compositions.
Ce concert "test" au Kraken est certainement le premier d'une longue série.

Malgré les nombreuses embûches, le festival est arrivé à bon port.
Une troisième édition est-elle au programme?
Il nous faudra encore un peu patienter pour le savoir. Entre nous, je pense que les membres de l'organisation et particulièrement Sylvie ont besoin d'un peu de repos.

Galerie photos du Kraken Festival

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales.
]]>
Tue, 04 Nov 2014 22:50:17 +0100
<![CDATA[Solar Weekend Festival commence ses préventes]]> http://www.wallonight.be/nightlife/590-solar-weekend-festival-commence-ses-preventes.html
Le festival cross over créatif aura lieu les 30-31 juillet et 1-2 août 2015.
Aussi, les créatifs peuvent à nouveau se manifester afin de participer à Solar WE 2015, sur le thème du "Cinéma", les concepts peuvent être envoyés jusqu' au 1er février 2015 aux organisateurs Extrema.
Le festival est dejà depuis 5 ans d' affilée complètement sold out.

Solar WE aura lieu l' année prochaine pour la 11ème fois à la plage récréative "De Weerd" à Roermond au Pays-Bas à une vingtaine de kilomètres de la frontière belge. Il est connu comme un des plus créatifs festivals d' Europe.

Solar WE est plus que seulement de la musique : une perception totale de l' art contemporain, musique et théâtre.
Cette année également les visiteurs auront la possibilité de camper pendant 4 jours.
Le Solar WE colore son festival au moyen d' un thème annuel et cette année, c' est la cinéma. Un tour dans l' Ouest sauvage, des aventures dans le waterworld brut, des cages de singes de la Planète des Singes, tout est possible durant le SWE 2015.

Le festival invite les créatifs et les artistes à penser à des concepts interactifs autour de ce sujet.
Introduire une idée créative peut se faire via le website du festival à partir du 1er novembre 2014.

Seuls les acheteurs de cartes rapides reçoivent cette année le passeport exclusif SWE.
Ce passeport donne aux acheteurs rapides, en plus du droit de vote, également accès à quelques endroits secrets sur le terrain du festival. Ils reçoivent aussi un kit de survie exclusif "Solar Premiere" et la participation à un Solar Lottery Show.

Les tout premiers tickets seront en vente dès samedi matin à 11:11 précises sur www.solarweekend.com

Les acheteurs rapides ont donc la chance d' acquérir des tickets Holiday 3 ou 4 jours.
Prix des tickets : 115 ou 135 EUR, comme l' année passée.]]>
Fri, 31 Oct 2014 15:41:51 +0100
<![CDATA[Interview: Headhunterz, Dj Hardstyle reconverti? ]]> http://www.wallonight.be/nightlife/589-interview-headhunterz-dj-hardstyle-reconverti.html
Comment es-tu arrivé sur la scène Hard ?

En fait, j’ai grandi avec. J’ai commencé à sortir quand j’avais 16 ans, le club du coin passait du Hardstyle et je suis directement tombé amoureux de ce style. Tous mes potes aimaient ça donc tu vois, c’est venu automatiquement. Quand j’ai commencé à faire de la musique, je voulais faire quelque chose qui impressionnerait mes amis et que nous puissions apprécier tous ensemble. Donc je l’ai fait et ils ont aimé. Ensuite mon objectif était de jouer la musique moi-même dans ce club. Et donc, bien sûr, je voulais faire du Hardstyle parce que c’était ce qu’il y avait là. J’y ai mixé et après j’ai commencé à sortir mes musiques. Le Hardstyle est une partie de ma jeunesse.

D’où vient ton nom de scène Headhunterz ?

En réalité, c’est très ennuyant. Quand j’ai signé avec Scantraxx en 2006, je devais venir avec un nom. J’étais avec un autre gars, on a commencé à combiner des mots et nous sommes arrivés à Headhunterz, ce qu’on trouvait vraiment cool. L’autre gars (NDLR : Bobby van Putten) est parti après un an et personnellement, je voulais continuer et j’ai gardé Headhunterz parce que je trouvais que ça sonnait mieux que "Headhunter"

En tant que Dj, tu ne fais pas qu’aller mixer en soirée, tu produis aussi tes tracks. Combien de temps passes-tu dans ton studio chaque jour ?

Cela dépend vraiment des jours parce que parfois tu as un élan de créativité et d’autres fois pas. Quand je suis dans les bons jours, ça peut facilement être 15 à 16 heures et même parfois bien plus et quand je suis dans un mauvais jour, parfois j’abandonne après 3 heures. Mais je travaille énormément.

Comment qualifierais-tu l ‘évolution de la Hard Music ?

C’est un mouvement très intéressant qui a beaucoup d’adeptes qui en font leur style de vie. C’est parti d’un très petit mouvement underground et qui a grandi vers un mouvement qu’on pourrait aujourd’hui presque qualifier de Mainstream. Cela devient énorme avec une audience très large.

Et ton évolution personnelle?

Mon évolution personnelle? Comment je pourrais la décrire… C’est une partie de ma vie, je ne me souviens pas avoir emprunté d’autres chemins qui celui-ci. Je ne saurais pas imaginer quelque chose de différent. C’est une voie qui m’a beaucoup inspiré et je suis très reconnaissant de l’avoir prise.

Il y a 4 ans, tu es entré dans le DJ Mag Top100, et 2 ans plus tard, tu te positionnais à la 11e place. Comment as-tu vécu cette consécration, cet honneur que tous les Dj’s recherchent?

Au moment où j’ai su que j’étais le Dj Hardstyle numéro 1, j’ai tout de suite décidé pour moi-même, que oui c’était cool mais je ne voulais pas en faire trop et me tenir à ça car je ne voulais pas avoir peur de perdre cette place, tu vois et donc je me suis en quelques sortes dit à moi-même que ce n’est pas ce que c’était, oui c’était sympa mais voilà. Un peu comme un cadeau qui m’était offert, mais cela n’aurait pas d’impact, c’est juste un extra. Et aussi parce que j’ai une très bonne amitié avec beaucoup de mes collègues Dj’s et je ne me suis jamais senti supérieur ou quoi que ce soit par rapport à eux. J’ai plus ou moins essayé de ne pas trop penser à ça.

Comment te prépares-tu pour un Show. Es-tu stressé juste avant de monter sur scène?

Parfois je suis un peu nerveux, quand c’est quelque chose de nouveau, une performance où je vais faire quelque chose de différent et donc je suis un peu stressé mais en réalité, j’aime ça. Et comment je me prépare? Et bien je fais tout le temps de nouvelles musiques bien sûr, je fais également des edits spéciales de certaines tracks et je regarde également quels titres se marient bien ensemble pour qu’il y ait un bon flow dans mes sets.

Y-a-t-il un festival, un moment spécifique qui t’as particulièrement marqué et que tu n’oublieras jamais?

Oui bien sûr, il y en a. J’ai grandi en jouant au defqon.1 et c’est sans aucun doute une partie importante de mon évolution en tant qu’artiste. Quand j’ai joué là pour la première fois, en fait j’y ai joué en 2004 sur la Talent Stage mais quand j’y ait réellement joué pour la première fois sur la Blue Stage en 2006 c’était en quelque sorte le tournant de ma carrière et où tout s’est enchaîné rapidement et je n’oublierai jamais ça..

De laquelle de tes tracks es-tu le plus fier?

C’est très difficile de le dire parce j’essaye toujours, lorsque je crée de nouvelles musiques, qu’elle soit la meilleure que j’ai jamais faite et bien sûr parfois ça ne l’est pas mais je veux le voir de cette manière. Dans ma carrière, il y a eu certaines musiques qui ont été très importantes pour moi et une des tracks à laquelle je pense immédiatement et qui est aujourd’hui toujours aussi importante pour moi, c’est Rock Civilization.

Il y a quelques années, tu as pris un jeune Dj sous ton aile : Adrenalize. Tu l’as aidé à démarrer sa vie professionnelle en tant que Dj. Comment as-tu découvert ce jeune homme et comment votre collaboration s’est-elle passée?

Oui bien sûr, je faisais des podcasts et c’est pourquoi j’étais très ouvert à ce qu’il se passait sur la scène Hard, les nouveaux gars, etc.. Et puis j’ai reçu une musique de ce jeune qui venait de signer avec Scantraxx et je voulais vraiment lui donner la chance et lui ouvrir les portes qui m’ont été ouvertes dans le passé. C’était donc, pour moi, une très bonne décision et j’ai été sa source d’inspiration autant qu’il l’a été pour moi.

Après 38 épisodes d’Hard With Style, es-tu toujours motivé et heureux de faire ce podcast?

Oui bien sûr, J’aime parler de musique parce mon cœur en est rempli, puis je me sens vraiment à l’aise quand je dois parler au micro. Donc oui, c’est toujours chouette de le faire !

Tu as commencé à laisser pousser tes cheveux, ce qui retire ta marque de fabrique, ton Heady Style. Ton style musical vire du Hard vers la Big Room, beaucoup de gens ne comprennent pas ce choix et te critiquent vis à vis de celui-ci. Que leur répondrais-tu aujourd’hui?

C’est tout à fait logique, les gens ont peur du changement, parce que tout change. Quand les gens disent «Pourquoi changes-tu ta musique?». Je leur réponds juste «Regardez-vous il y a 8 ans, qu’est ce que vous écoutiez? Est ce que c’est la même chose qu’aujourd’hui?».
Je peux presque dire que 90% des gens, après quelques années, écoutent quelque chose de différent et c’est le cas pour moi aussi. Je suis un homme, j’ai mes goûts et ils évoluent également. Donc pourquoi est-ce que les gens veulent toujours que l’artiste fasse ce qu’il a toujours fait depuis le premier jour même si ce dernier n’apprécie pas forcément cela et a envie de changement? Cela ne marche pas comme ça, du moins ça ne doit pas marcher comme ça quand vous êtes vrai envers vous-même, quand vous n’avez pas peur de changer. Quand j’ai commencé à faire de la musique, je la faisais pour moi-même et au moment où tu commences à avoir des fans, ils espèrent que tu la fasses pour eux mais ce ne sera jamais comme ça pour moi. Je fais de la musique qui sort d’ici et qui va là-bas (NDLR : du cœur vers le public). Mais ça ne doit pas se faire dans l’autre sens. Si je commence à faire ce qu’ils veulent et que ça revient à mon cœur, c’est la mauvaise direction. Ça doit venir de moi, c’est pour cela qu’ils m’aiment au départ et s’ils n’apprécient plus ce que je fais, c’est qu’il est temps pour eux de passer à autre chose.

Produiras-tu encore des tracks Hardstyle un jour?

Haha, on verra bien!

On a vu sur Facebook quelques photos de toi avec Martin Garrix, qu’est ce que vous nous préparez?

Oui, nous travaillons ensemble, nous avons fait une ID ensemble et nous l’aimons beaucoup. En ce moment. Il est extrêmement occupé, beaucoup plus que moi je le suis. Je ne lui mets pas beaucoup de pression mais je l’ai vu hier et il m’a dit qu’il travaillait dessus, je suis très curieux de voir ce qu’il a fait. Mais oui, nous avons eu une chouette idée.

Si je devais choisir une de tes tracks, je prendrais Dragonborn et plus spécialement après l’avoir entendu dans ton intro à la Bassleader de 2012, l’edit de Malukah. Quelle est l’histoire de cette track?

En fait, l’histoire de cette track est que je suis un très grand fan du jeu Skyrim. J’y jouais chaque nuit avec mon cousin, un de mes meilleurs amis. Et quand on jouait, un à la fois car c’est un jeu solo, donc on se passait les manettes, une demi-heure chacun. Pendant qu’il jouait, j’écoutais la musique et je me suis dit «Je vais essayer quelque chose», j’ai pris mon laptop et j’ai fait la mélodie dans mon style et il était là: «Waouw, c’est énorme». Je l’ai terminée assez rapidement car je devais jouer à Mysteryland au Chili. Je l’ai finie dans l’avion et jouée là pour la première fois, c’est comme ça que cette track est née.

Que pouvons nous attendre de toi dans un futur proche?

Dans un futur très proche, j’ai ma 2e collaboration avec W&W, We control the sound, qui va être releasé, nous sommes tous les 3 très fiers de cette production. C’est, je pense, une collaboration parfaite. La rencontre de 2 genres et je suis très fier de ça.

Propos recueillis et traduits par Alex Tulippe

]]>
Fri, 31 Oct 2014 14:22:19 +0100
<![CDATA[Future Islands, concert au Botanique ]]> http://www.wallonight.be/nightlife/587-future-islands-concert-au-botanique.html
Après trois ans, quelle satisfaction de retrouver Future Islands, après le majestueux "On The Water" qui avait réussi a faire grimper le groupe. Le disque était un bonheur de retenue et de frustration (un disque de rupture), composé de strophes associées aux éléments aquatiques, qui vacillait entre larmes et eau douce. En effet, l'album évoquait le recueillement d’une peine de cœur.

Le groupe nous revient avec un thème qui est tout le contraire du précédent. Dans "Singles" nous y retrouvons des textes qui narrent l’espoir récupéré après la perte, c’est totalement accrochant et innovateur. Le groupe évoque la reconstruction plutôt que la chute, ce qui n'est pas très commun des groupes actuels. Les morceaux : "A Dream Of You And Me "et "Light House" mettent en avant ici la force des artistes en exploitant la veine extrêmement utopiste d’une plénitude retrouvée.

Cette plénitude est aussi celle d’un groupe trop souvent sous-estimé, qui trouve enfin la reconnaissance qu’il mérite après huit années de tempérament et de dur labeur! "Seasons (Waiting for you)", le single, envoyé en éclaireur, donnait le ton: un son amplifié et fédéré par une recette musclée autour d'un crooner, d'un player de synthé et d’une basse hookienne qui fait l'élégance de ce groupe de génie!

Le trio de Baltimore, nous propose ici leur album le plus tranquillisé, déterminant et expressionniste de sa lignée. Le chanteur, Samuel Herring a une énergie démentielle et une voix hors du commun. En effet, dès les premières notes expulsées de son corps, nous réalisons à quel génie nous avons affaire! Nous plaçons le groupe dans diverses catégories musicales : Synthpop, future shock, post-wave dance.

Tout en voix et en synthés, Singles est le plus bel anachronisme de ce début d’année. Je vous invite donc à venir le découvrir ce jeudi 30 octobre. L'événement est annoncé sold out, heureux sont ceux qui ont pris leurs tickets en prévente!

Agenda Wallonight





]]>
Tue, 28 Oct 2014 19:53:54 +0100
<![CDATA[Romano Nervoso - Born to Boogie, Spaghetti rock et tutti quanti]]> http://www.wallonight.be/nightlife/585-romano-nervoso-born-to-boogie-spaghetti-rock-et-tutti-quanti.html
Le groupe vient de La Louvière et ce n'est pas vraiment un scoop que je vous livre là. Nos rockers ritals en sont tellement fiers, qu'à chaque concert, Giacomo Panarisi, le chanteur complètement déjanté brandit la plaque de signalisation de la ville tel un trophée olympique.

Dans une interview, je l'ai entendu affirmer "j'habite une ville de m.. mais on y fait du bon rock".
Exagération "cicciolienne" ou chauvinisme wallon? C'est le moment, c'est l'instant d'écouter ce nouvel opus.

Dans cet album bilingue italo-anglais, Romano a douze titres pour nous convaincre.
Bien sûr il y a "Maria" que Christophe appelait Aline il y a tout juste cinquante ans. La belle complètement "reliftée" fait le désespoir d'un Giacomo éperdu d'amour qui crie sa douleur avec sa voix rocailleuse
Mais il y aussi le "Superstar"déchaîné, le très nerveux "The story", le ténébreux "Psicotico Blues" et partout l'accent façon "Celentano", des waouuuuuuuuh déchirants, une énergie explosive.

Un seul regret, celui de ne pas comprendre les paroles. Mais cela a-t-il vraiment de l'importance?
L'ensemble dégage une folie certaine et une autodérision palpable qui sont les deux marques de fabrique du groupe depuis ses débuts en 2009.
Attention danger! Ne jamais écouter cet opus au bureau même avec des écouteurs! Votre boss risque de ne pas trop apprécier votre rock attitude.

Born to Boogie, c'est pas de la zique pour les fanas du brushing.


On like Romano Nervoso

Retrouvez ici l'article relatif à la soirée release de l'album

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales.
]]>
Mon, 27 Oct 2014 20:33:14 +0100
<![CDATA[Romano Nervoso release party au Botanique]]> http://www.wallonight.be/nightlife/584-romano-nervoso-release-party-au-botanique.html
Cette soirée coïncidait avec la sortie dans les bacs de son nouvel album «Born to Boogie » sur le label Mottow Soundz.
Le ton est donné par les charismatiques Sons of Disasters. Cela commence en force par les baisers distribués à la foule par le leader du groupe, des éclairs de spots colorés et des musiciens complètement survoltés. Il fait chaud, très chaud dans cette salle désormais «sold-out»!

Vient ensuite l’entrée des musiciens de Romano Nervoso sur scène, suivie de l’artiste, tout en barbe, pantalon ajusté doré et ombre colorée à paillettes sur les yeux.

D’entrée de jeu, on sent déjà que l’ambiance va être électrique. Le public l’a d’ailleurs bien compris et se trémousse à l’arrivée des premières notes de musique.
Et parlons-en de ces premières notes ! «Il Nervoso» envoie du lourd. Sous ses allures excentriques, se cache une voix aux accents de ténor italien, lourde et sensuelle et la force ombrageuse des pures tonalités rock.

Pendant toute la durée du show (ici on peut réellement parler d’un show), l'artiste nous a enchantés entre rock endiablé, touches d’humour et notes de tendresse. Entre «Loose Control», «Party Time» ou encore «Mangia Spaghetti» du précédent album et «Maria», la reprise surprenante de l’Aline de Christophe et figurant sur son nouvel opus, le band nous fait voyager dans son univers glam rock.
Nous avons adoré ce voyage explosif aux étapes belgo-italiennes et nous remontrons sans conteste dans la navette de ce spaghetti rockeur !

Lien vers le reportage photos]]>
Mon, 27 Oct 2014 19:42:28 +0100
<![CDATA[Court Circuit, la finale au Botanique]]> http://www.wallonight.be/nightlife/586-court-circuit-la-finale-au-botanique.html
Leur aventure ressemble à une épopée. Ils étaient d’abord 20 groupes à être présélectionnés parmi plus de 250 candidatures. A l’issue des éliminatoires et des demi-finales, il n'en reste plus que 5 qui participeront à la finale le 20 décembre au Botanique à Bruxelles.

Les heureux élus sont: Alaska Gold Rush, Forest Bath, Mambo, Maw/Sitt/Sii, et Thyself.

Avant la finale, les cinq groupes feront d’abord une halte à La Marlagne les 22 et 23 novembre pour un week-end de résidence. C'est une nouveauté pour le Concours Circuit : les finalistes s'enfermeront pour deux jours de musique et de prestations lives sous l’œil avisé de Redboy. Pour l’occasion, le chanteur de My Little Cheap Dictaphone revêtira sa casquette de coach scénique. L'objectif est de conseiller les groupes de se professionaliser afin d'optimiser leur performance live lors de la finale du concours et de leurs futurs concerts.

A l'occasion de la finale, les 5 groupes se produiront en alternance sur la scène de la Rotonde et de l’Orangerie du Botanique. Alors que l'un d’entre eux se verra attribuer le titre de vainqueur de l’édition 2014 du Concours Circuit, tous les groupes sont susceptibles de remporter un ou plusieurs prix. A la clé, il y aura, entre autres un montant de 2000€ offert par la Fédération Wallonie-Bruxelles au premier prix et de 1000€ au deuxième prix, des séances d’enregistrement studio ainsi que de nombreux prix coup de coeur qui comprennent notamment une programmation à l'affiche des plus grands festivals (Dour, Les Aralunaires, Les Ardentes, ...) ainsi qu'une tournée dans les salles du Club Plasma, d u coaching personnalisé ou bien encore l'enregistrement d'une session "Bruxelles Ma Belle". Une chose est sûre pour ces groupes, l'aventure ne fait que commencer!

Finale du Concours Circuit : le samedi 20 décembre au Botanique (236 rue royale, 1210 Saint-Josse-ten-Noode). Chaque groupe se produira pendant 30 minutes. Tickets : 6€ (Botacarte) - 9€ (prévente), 12€ (sur place). Infos et réservation sur www.botanique.be et au 02/218.37.32.]]>
Mon, 27 Oct 2014 20:47:53 +0100
<![CDATA[ Jyva'Zik festival 2014 ce 31 octobre et 1er novembre]]> http://www.wallonight.be/nightlife/583-jyvazik-festival-2014-ce-31-octobre-et-1er-novembre.html
Au programme :
Des groupes venus de toute l’Europe, un bistrot clandestin, des matchs de catch, des shows burlesques et de nombreuses animations fracassantes!

Rendez-vous les 31 octobre et 1er novembre prochains au parc à mitrailles, dans un lieu complément métamorphosé qui vous embarquera à l’époque de la prohibition et des cabarets sauvages.

Programmation détaillée :

GRANDE SCENE
Deluxe / France
The Sweet Life Society / Italie
Edgar Tones feat The Su'sis / Autriche
The Correspondents / Angleterre
Smokey Joe & The Kid / France
Don Fiasko
Boogie Belgique
Radio Muzak
Konoba

LES SALONS
Cabaret
Bric et de broc
L'Homme Saxophone
Coup de Foudre
Uncle Waldo
Colette & Willy

Burlesque klub
Le Burlesque Klub

City Rockers
CityRockers et Gomazio Asbl

Ring de Catch
@Fédération Belge de catch

Chez Dim's et Jeanne
Dim's barbershop

Consultez page Facebook de Jyva'Zik
Retrouvez le lien Facebook de l'événement

Le teaser en vidéo:



]]>
Mon, 27 Oct 2014 16:27:30 +0100
<![CDATA[Serenity à nouveau sur une scène belge]]> http://www.wallonight.be/nightlife/582-serenity-a-nouveau-sur-une-scene-belge.html
Après une prestation très remarquée au PPM Fest de Mons en avril dernier, le célèbre groupe autrichien nous revient pour un concert unique à Mourcourt près de Tournai.

Treize ans de carrière, quatre albums, des concerts à travers le monde aux côtés de groupes mythiques tels que Within Temptation et Epica ont fait de Serenity l'un des groupes phares du metal symphonique
Leur dernier album War of Ages sorti en mars 2013 est, de l'avis unanime des critiques musicaux, un modèle du genre.

Un concert à ne pas manquer pour les fans de Serenity mais également pour ceux qui veulent le découvrir.

Six autres groupes seront également à l'affiche de ce mini festival dont Diary Of Destruction le groupe qui monte et que nous avons eu l'occasion d'applaudir récemment au Kraken Metal Fest.


Retrouvez ici toutes les informations pratiques



Photo: Guy Lissens

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales
]]>
Sun, 26 Oct 2014 22:04:35 +0100
<![CDATA[Walloween, ou comment bien choisir parmi les soirées d'Halloween]]> http://www.wallonight.be/nightlife/581-walloween-ou-comment-bien-sortir-le-weekend-prochain.html
Ça y est, la lune est pleine, les oiseaux sont noirs et volent bas.
Le ciel va craquer et à travers la nuit se faufilent des ombres inquiétantes…Les portes crissent, les volets claquent… Bientôt des lumières de lasers extraterrestres fuseront à travers toute la Wallonie! Alors, quelles sont les soirées mortelles? Celles qui tuent et celles qui puent? Un rapide tour du quartier et de la région pour ne pas que votre soirée bien carrossée se transforme en citrouille moisie, passé minuit. Alors, la course ou la vie? Top Chrono, c’est parti!


Les ludiques

30 Octobre
Jeu de nuit effrayant à Libramont

Pour les amoureux de la chasse aux fantômes, de la grande faucheuse ou encore les nostalgiques des camps scouts… Sans oublier aussi les fauchés tout court car totalement gratuit !
Lien vers l’événement

31 Octobre
Balade contée «samonios, aux origines d’Halloween» de Libramont -Chevigny

Idéal pour les familles à marmaille puisque ça se fini à 21h30, avec un cycle infernal de balade contée toute les vingt minutes, dès 18h! Soyez prudents, munissez vous de lampes de poches!
Lien vers l’événement

31 Octobre
Jeu de nuit de la BMJ Beaumont

Chaussez vos bottes et enfilez votre imperméable! Ici, les enfants sont admis mais, les lampes de poches interdites! Ames sensibles, venir bien accompagnées!
Lien vers l’événement

Les dansants

30 Octobre
Halloween party bouteilles à gagner à La Louvière

Bonbons à volonté et l’alcool coulera à flot dès qu’il passera une chanson sur le thème d’Halloween. L’idée qui tue.
Lien vers l’événement

31 Octobre
Retro arena-Halloween édition de Destenblerbef

“J’ai entendu des voix chuchoter mon nom, des silhouettes diaboliques danser en trempant leurs lèvres dans des verres remplis de sang! C’étaient des sorcières!» Nous vous livrons le témoignage du dernier rescapé de la rétro arena…Vinn, X-Tof, David Latour et Neon, allumeront (haha) cette soirée d’enfer.
Lien vers l’événement

31 octobre
Les noces funèbres- Halloween party à Waterloo

L’atmosphère funeste de ces noces va vous glacer le sang! Avec le rythme infernal du résident M.a.s.h et en invité star Milo Savic!
Lien vers l’événement

31 octobre
Halloween à Anthée : 2 salles 2 ambiances

Difficile de mieux résumer! Une vraie soirée avec hôtesses, stand maquillage, dégustation et tout ça… Ambiance trash assurée à sang pour sang avec la trashnoise furieuse de Dj Furax, Piet, Luck et Freddo!
Lien vers l’événement

31 Octobre
Halloween dancing club remix de Meix-devant-Virton

“La nuit la plus terrifiante de l’année avec du big matos». Ambiance monstrueuse garantie!
Lien vers l’événement

Les rocks

31 Octobre
Concert rock en Stock à Houdeng

Les portes de l’enfer s’ouvriront à 21 h
Lien vers l’événement

31 Octobre
Halloween party à Malmedy

Le groupe de rock blues «The family booze farmers» réveillera les morts dès 22h pour cette quatrième nuit de cauchemar! Concours de déguisements et boisson offerte à tous les déguisés
Lien vers l’événement

31 octobre
Halloween Fest 3 Braine le comte

Ames errantes, rendez vous à «Tôle errante» pour trois concerts rock qui vous feront suer sang et eaux!
Lien vers l’événement

31 octobre
Halloween party au garage creative music de Liège

Avec Onyx vs Dreadfool, E-Squad, Ethan Fawkes, Chemical Sweet Kid et K-Bereit pour de la musique electro industrial, tbm, ebm, techno et electro, au garage!
Lien vers l’événement

L’insolite

31 Octobre
Murder party night de Marche en Fammene

«J’accuse le colonel Moutarde avec un arc à flèche dans la salle de bal»! Un Cluedo grandeur nature pour ceux qui n’ont pas peur de mélanger festivité et cérébralité… (Ca existe)?
Lien vers l’événement

les pétillants

31 octobre
Soirée Halloween Disco 80 Chatelet

Placée sous la coupe des années 80, cette soirée s’annonce gentillette malgré son “breuvage de vampire » et sa «petite restauration diabolique» avec Dj marvin et Dj Dj ! espérons qu’il soit plus inspiré pour son set que pour le choix de son nom de scène)
Lien vers l’événement

31 octobre
La nuit d’Halloween Lotto à Mons

Grosse soirée, le best of the pop avec dj magicut! Vous risquez de finir comme un zombie si vous zonez dans la zone 2 avec «les troniques de mars» Préventes vip pour les cinquante premiers motels inscrits.
Lien vers l’événement

Les «mis en demeure»

31 octobre
Happy Halloween de Blegny

Oli Soquette, Dusty et FS Texas, DJ DON-K & DAM'S SOUND viendront prendre possession de vos corps et des lieux dans le cadre lugubre du manoir Saint Jean Berchmans! Allez aux toilettes accompagné, ne tentez pas le diable!
Lien vers l’événement

31 octobre
La plus grosse soirée Halloween aux Caves de Cornillon

S’il ya bien une réunion de monstres où vous pouvez vous rendre les yeux fermés, c’est celle là! Venez danser la salsa du démon sous les voûtes envoûtantes des caves! Dj oli soquette semble s’être dédoublé (à moins que ça ne soit son clone) puisqu’il sera aussi présent de ce côté! (mystère d’Halloween) Mélodies endiablées et ambiance du tonnerre!
Toute personne NON déguisée/maquillée se présentant avec une prévente devra s'acquitter d'une taxe mortuaire de 5€!!!
Lien vers l’événement

Les branchouilles

31 octobre
Halloween party @Pot au lait à Liège

Dans le cadre très “arty baba cool” du café liégeois, dj Tarentula tissera sa toile, secondé par dj devil. Du méchant son en perspective! (Mais chanson quand même)!
Lien vers l’événement

31 octobre
Trick or treat Halloween party à Liège

Idée de dress code: dog, batman, Paris Hilton, Nurse, Michael Jackson… (oserez vous?) Beats : Johnson & Meteorhawks. Cadre : le café Cappucino, à Liège. Très people.
Lien vers l’événement

31 octobre
The cruel night Chaussée de marche Feluy

A défaut d’avoir Gaga, avec Lady Cover en cover!
Lien vers l’événement

Les revenantes

Walking dead party Soignies

Ca y est la série est un phénomène! Animations Zombies + séance photos. Cadeaux officiels de la série à gagner ! T-Shirts, DVD, Livres BD's ! Tout ça en plus de la promesse d’une tête de déterré, le lendemain !
Lien vers l’événement

31 octobre
Walking death party au Live club à Liège

Episode deux. Cela se passera au live club de la rue Roture, à coup de bons coups hip hop/reggae! Et si vous n’aimez ni les zombies, ni Bob Marley, rien que le charme de cette ruelle dans le cœur historique de Liège, vaut le détour! Une tuerie.
Lien vers l’événement

Les déjà passés mais, qui reviendront (peut être)

25 Octobre
Cortège + Bar Halloween à Yves Gomezée

Histoire de démarrer ces horribles festivités en fanfare, le cortège d’Yves Gomezée (province de Namur), vous attendait dès 16h.
Papa et maman ont pu siffler des bières spéciales (Karmeliet, Orval, Leffe blonde…) à 20h, dès du bar l’ouverture pendant que leurs adorables petits diables se faisaient grimer le minois.
Lien vers l’événement

25 Octobre
Souper + soirée à Chaumont

Amis bucoliques, pinces sans rires, perces oreilles et oreilles percées, ce souper était pour vous ! Avec un menu aussi relevé qu’alléchant : Sueur de troll (apéro surprise), jus de zombie (soupe aux potirons ou aux oignons) ou Crottes de cerbères (boulettes sauce à la bière et purée vol au vent et purée), Mousse de cervelle (dessert surprise). Ce festin du diable ne comptait que huit participants. On ne comprend pas pourquoi, c’est pourtant bon…Les crottes de cerbères.
Lien vers l’événement

Votre soirée ne figure pas dans la liste? Alors vite, enregistrez-là sur notre site il est encore temps !

… A JAMAIS !!! …
]]>
Sun, 26 Oct 2014 20:32:11 +0100
<![CDATA[Caribou nous a offert un patchwork psyché -électro au botanique ]]> http://www.wallonight.be/nightlife/580-caribou-nous-a-offert-un-patchwork-psyche-electro-au-botanique.html
Ce jeudi 9 octobre, l’Amérique du Nord avait investi le Botanique. Aux alentours de 20h30 le public s'amasse de plus en plus dans la salle , pour une première partie en compagnie de Jezzy Lanza. La Canadienne réussi a animer la salle, avec son mélange étrange d’électro, d’ RnB et de Jazz. L’artiste fait preuve d’une présence remarquable avec son chant puissant et son mélange électronique très prolifique. Le show se termine et le public sort prendre un peu l’air et se désaltérer, les bars sont assiégés.

Lorsque je rentre à nouveau dans l’endroit intimiste pour la deuxième partie de soirée, les fans de Caribou sont présents en masse, un sold-out qui se commente donc par un "collé-serré".
Mais ça n’a pas d’importance au final, car aux premières notes du Canadien, j’oublie cette formalité pour m'évaporer dans le psychédélisme de ses beats. Le groupe vêtu de blanc de la tête aux pieds réussi à me faire voyager dès le premier morceau avec ce mix de sons psyché. Le coté électronique de ses chansons est renforcé par une une batterie ainsi qu' un synthétiseur très omniprésents.

Il faut dire que Caribou a une soif de progresser; le canadien multi-instrumentiste, avec son passé talentueux a réussi à imposer sa propre dance-pop organique et ingénieuse à souhait. Un truc frais, rêveur et dansant, mais qui apporte son lot de beats relativement complexes sans vraiment se hasarder dans des contrées expérimentales.

Les titres s’enchaînent et sont même rallongés pour le plus grand plaisir de nos oreilles. Quel talent! La magie opère et le groupe se produit comme si c’était la dernière fois qu’il montait sur scène. Jezzy Lanza rejoint même le groupe pour le titre «Second Chance», un duo plus que performant!

Lorsque les premières notes d’Odessa sonnent, les hochements de tête et les déhanchés n'attendent pas le refrain pour s’animer. Le groupe perpétue à nous dévoiler ses nouveaux titres passant par «Your Love Will Set You Free» au fameux «Our love» qui avait promu le nouvel album.

Leur mélange de beats techno, de deep-house et de pop planante ne cesse de faire monter la pression durant tout le concert pour transformer doucement l’endroit en véritable bulle atmosphérique.

Définitivement Caribou montera en puissance avec Sun, joué en rappel, qui troquera pendant une dizaine minutes la salle intimiste en véritable brasier. On a commencé notre journée avec de la pluie ce 9 octobre, on l’a terminée avec du soleil dans les yeux et retentissant dans les tympans, comme une réflexion rayonnante.

Thank you Caribou!

Retrouvez le soundclound de caribou ici:
]]>
Fri, 24 Oct 2014 10:57:24 +0200
<![CDATA[Les Francofolies de Spa 2015 confirment la présence de Florent Pagny]]> http://www.wallonight.be/nightlife/579-les-francofolies-de-spa-2015-confirment-la-presence-de-florent-pagny.html
Avec son dernier CD «Vieillir avec toi», composé et réalisé par Calogero et salué comme l'un des meilleurs de sa carrière, FLORENT PAGNY est revenu avec un album de chanson française décomplexée, certifié disque de diamant en France et or en Belgique. On y trouve ses récents tubes comme « Le soldat », « Les murs porteurs » ou encore « Combien de gens », de grandes mélodies aux arrangements subtils qui renouvellent totalement son répertoire.

Son franc parler, sa voix incomparable et son éclectisme marquent depuis plus de 20 ans la chanson française. Il a inspiré de nombreux compositeurs comme Pascal Obispo, Calogero, Daran ou Marc Lavoine qui lui ont écrit de nombreux classiques parmi lesquels N'importe quoi, Si tu veux m'essayer, Caruso, Savoir aimer, Et un jour une femme, Ma Liberté de penser, Là où je t'emmènerai, Châtelet Les Halles...

Son seul et unique passage au festival date de 2004 : le public des Francofolies sera ravi de retrouver cet artiste généreux dans l'ambiance unique de l'enceinte de la place de l'Hôtel de Ville.

Les billets sont en vente à partir de ce jeudi 23 octobre sur Ticketmaster.be, à la FNAC et dans les points de vente suivants : Charleroi (Vidéoparc), Liège (Belle-Ile & Médiacité), Nivelles (Shopping), Spa (Office du Tourisme), Tournai (Shopping Les Bastions) et à Verviers (Grand Théâtre).


]]>
Thu, 23 Oct 2014 18:00:48 +0200
<![CDATA[Musique metal : Sortie du nouvel album de Resistance le 10 novembre 2014]]> http://www.wallonight.be/nightlife/578-musique-metal-sortie-du-nouvel-album-de-resistance-le-10-novembre-2014.html
Formation hennuyère à l’origine, Resistance est depuis 2011, composé de trois montois (Benoit Sizaire – Olivier Dris - Xérus Liévin) et de deux Bruxellois (Jonas Sanders – Shaun V . Calster). Le groupe actuel est auteur du 4è album «To judge and Enslave».

Le nouvel opus, «The Seeds Within» rejoint un peu la même thématique que son prédécesseur, avec des paroles qui relatent la noirceur des âmes, sur des références pour le moins effrayantes telles que ce qui peut être lu au sujet de l’apocalypse et du déchirement entre les hommes sous le règne glacial de Satan. Il est clair que le style Death metal est en accord parfait avec les scènes évoquées, un thème qui interpelle fortement dès lors que le sujet amène plus à croire que l’issue du monde glissera davantage vers le purgatoire que vers le Paradis.
Un lyric non dénué de sens où l’on devine que l’auteur des textes a une bonne connaissance du grand livre le plus vendu au monde.

Ce serait un péché de ne pas évoquer le timbre de voix de Xerus Liévin, diaboliquement graveleuse à faire hérisser le poil d’un chat Sphynx. Effet vocal sans subterfuge électronique en ce qui le concerne, que l’on obtient en parlant tout en inspirant l’air, plutôt qu’en l’expirant (et c’est là qu’on se rend compte, histoire de faire un peu d’humour, que le jeune chanteur n’est en aucun cas possédé du démon et qu’il a une voix tout à fait normale quand il vous dit bonjour).

Pour mettre au monde son petit dernier, Resistance a changé son fusil d’épaule et a changé de studio d’enregistrement. Mais ce n’est pas tout. Les prises de son ont été pensées différemment, moins de saturation dans les guitares (le choix des guitares Rock est d’ailleurs assez surprenant), ajouté à cela une bass très flat et une batterie très simple.

Pourrions-nous affirmer que le mastering a été poussé à l’extrême que nous ferions une belle erreur! La puissance vient uniquement des instruments et plus de la console, un son brutal aux accroches agressives certes, mais mixé de telle sorte que chaque son est parfaitement audible et différentiable; un mixage parfait donc, cristallin (si on peut se permettre l’expression malgré le style) et musclé à souhait. Le mix mastering a été fait à Oakland (Californie).

Si le band touche un public un peu plus restreint de part son engagement, il a la chance de pouvoir s’exporter, notamment dans les pays de l’est où les fans sont beaucoup moins sectaires et pour le coup, beaucoup plus ouverts à toute déclinaison de la musique metal en général.

Les oreilles averties prêtent plutôt au groupe des influences à Suffocation (USA), Lamb of God (USA) ou Gojira (FR). Olivier Dris, guitariste, mentionne plutôt des noms tels que Misery Index (USA) ou Kataklysm (Canada). Inversement, Resistance est un modèle pour les plus jeunes groupes de la région hennuyère qui veulent faire du Death metal leur emprunte musicale.

«The Seeds Within» est certainement l’album le plus abouti pour Resistance. Il sera déposé dans les bacs le lundi 10 novembre. Je vous invite à les suivre sur leur site internet ainsi que sur leur page Facebook

Découvrez le teaser de l’album en vidéo :

]]>
Wed, 22 Oct 2014 08:41:30 +0200
<![CDATA[Beatles Day 27ème édition: so british]]> http://www.wallonight.be/nightlife/577-beatles-day-27eme-edition-so-british.html
Pour cette 27è édition, les organisateurs ont innové le concept en créant une scène supplémentaire bien séparée de la mainstage, dédiée aux représentations acoustiques.

Un troisième espace, celui-ci réservé pour la rencontre avec les artistes, accueille également une exposition photo ainsi que de multiples comptoirs de vente de souvenirs «so british», très prisés par les collectionneurs nostalgiques des Beatles. Peintures, costumes, gadgets (tasses, pins), vieux albums ou encore chaussettes et parapluies font le bonheur des festivaliers qui investissent les lieux dès l’ouverture des portes à 10 heures.
La restauration a même été étudiée pour le thème du jour, avec au menu le célèbre Fish & Chips que l’on peut déguster tout en savourant une bonne bière.

Le premier concert débute à 11h00 avec Artifact, trio familial français venu partager leur passion avec les Montois. 12h00, l' ouverture officielle de la journée des Beatles est donnée par Jean Pierre qui nous présente tous les groupes sur un ton humoristique.

Jonny Walker se produit sur la mainstage. Ce jeune homme venu tout droit de Liverpool montre qu’il sait y faire avec sa guitare. Relayé par le Groupe Deja Vu (nom provenant d’un album de Crosby Stills), les artistes ont sorti leurs plus beaux t-shirts des Beatles pour cette occasion. Ils enchaînent les reprises avec une vraie présence, passant par Nowhere man à Here comes the sun. Le groupe charismatique terminera par une magnifique reprise de «All my loving», suivi de longs applaudissements du public.

Le groupe suivant débute son concert avec le célèbre morceau «Come together», Il s’agit de One More Shot, une association d’artistes fougueux et très différents dont le chanteur et guitariste Patrick Ruelle présente un look assez rock. Sébastien Boutry, claviériste, quant à lui, nous offre une belle performance vocale et musicale One Mors Shot, dont le jeu d’acteur est démoniaque, fait sérieusement monter l’ambiance dans la salle avec notamment une reprise de «Money»

Vient ensuite le groupe SilverBells, groupe de reprises classic rock comprenant 5 musiciens dont un père et son fils. Ils envoient la sauce avec une éblouissante prestation de «Jealous Guy» mettant en honneur l’anniversaire de John Lennon qui avait eu lieu quelques jours auparavant. Et je retiendrai une très bonne reprise de «I am the walrus» aussi psychédélique que l’originale.

Vers 15h30, voici l’heure de la pause musicale qui permet aux organisateurs de présenter l’invité d’honneur du Beatles Days "Mark Lewison». Ecrivain anglais reconnu aujourd'hui comme l’autorité mondiale en matière de Beatles, Mark a écrit de nombreux ouvrages sur les Fab Four et son dernier livre «Tune in» est considéré comme un best-seller par le New York Times. L’interview se déroule dans la grande salle. Une bonne partie du public, probablement un peu moins intéressée par ce qui s'y passe, profite de cette petite pause pour se rendre dans la salle acoustique.

Une salle plus intimiste où nous retrouvons la chorale Phone & Tic, fredonnant des célèbres sons des Beatles. Le public est très calme et on ressent de l’émotion dans l’acoustique room.
Fly and drive prend la relève, composé encore de Christophe Boutry et de Patrick Ruelle. Groupe pop rock afficionados des sixties, très passionnés dans ce qu’ils font. Ils ont eu la chance de faire l’ouverture du Beatles Days dans le sud de la France.

Pendant ce temps dans la salle principale, Two of us, duo familial Italien, se produit de manière acoustique reprenant «Love me do» avec une voix très sensible et un jeu de guitare et harmonica très prenant.

Vers 17h40, c’est sur une intro pour le moins nostalgique que notre fingerpicker hennuyer entre en scène. La grande salle se voile d’un silence respectueux, on y entend des extraits d’interview des Beatles ainsi que de Georges Martins. Antoine Goudeseune est ici pour nous dévoiler son nouvel opus Abbey Road dans son intégralité. Album qui, depuis sa sortie le 26 septembre dernier, est déjà promu meilleure entrée belge au classement Ultratop! La salle montoise est plongée dans une ambiance intimiste, le public reste muet même lorsque l’artiste affine le réglage de son instrument entre deux morceaux. Plusieurs personnes ont les yeux fermés, envoûtées par la musique. Le concert s’achève devant la première standing ovation du festival.

La soirée continue sous les couleurs de la Grande-Bretagne avec The Shakers. Le band issu de Liverpool reprend les morceaux les plus connus de la première période des Beatles. Leur look est inspiré des tenues vestimentaires de l’époque. The Shakers nous proposent également quelques morceaux de leur propre composition mais en gardant l’esprit musical initial. Un peu comme si le groupe avait traversé le temps pour venir chanter 45 ans plus tard.

Les Them Beatles, groupe anglais également, font encore monter d’un cran l’ambiance déjà bien échauffée avec une représentation fantastique, dans tous les sens du terme. Les Them Beatles est certainement l’un des plus grands groupe d’hommage aux Fab Four. Un concert copie conforme tant au niveau du son qu’au niveau du visuel. Tenues vestimentaires, perruques, instruments identiques, tout y est! Même leur bassiste est gaucher et le batteur prend les mêmes attitudes que Ringo Star! Le groupe à la renommée internationale termine son concert devant les acclamations du public. C’est pour moi le moment le plus fort de cette journée fabuleuse.

Le festival se termine avec le show néerlandais de Day Trippers. Ce groupe de cover tient son originalité dans son interprétation personnelle des morceaux des Beatles. Ici, pas de mimétisme, pas de ressemblance physique ou même musicale. Une réactualisation intéressante de la musique des années 60, à la sauce Hollandaise.

Le Beatles Day 2014 s’achève mais le rendez-vous est déjà pris pour le 17 octobre 2015. Les organisateurs nous ont confié qu’ils avaient déjà leur petite idée sur le line-up de la 28è édition. La seule chose que nous pouvons leur dire, c’est «vivement l’année prochaine!»

Galerie photo du Beatles Day


Article rédigé en collaboration avec Carine Maton]]>
Tue, 21 Oct 2014 15:08:21 +0200
<![CDATA[Hardwell reste n°1!]]> http://www.wallonight.be/nightlife/576-hardwell-reste-no1.html
Sans grandes surprises, Hardwell conserve sa première place, devenant pour la 2e année consécutive le meilleur Dj au monde. A la 2e place, on retrouve le duo Belge Dimitri Vegas & Like Mike et à la 3e place Armin Van Buuren qui perd encore une place cette année.
Le jeune néérlandais Martin Garrix du haut de ses 18 ans fait un bond de la 40e à la 4e place. La 5e place est quand à elle occupée par Tiesto.

Du coté des nouvelles entrées on retrouve: Deorro et DVBBS aux 19 et 20e places.Oliver Heldens à la 34e, Borgore et Kura aux 41e et 42e places.
Le 2e belge de ce classement n'est autre qu'Yves V et il entre cette année à la 55e place, suivi de près par Firebeatz à la 56e position. Entre les 61e et 65e places on retrouve respectivement: Gabry Ponte, VINAI, MAKJ, le Dj Raw Radical Redemption et DJ Snake.
Carnage pointe son nez à la 68e place, Zomboy à la 77e place. TJR, 3lau et Don Diablo se retrouvent dans l'ordre aux 80, 81 et 82e places.
Les 3e et derniers belges du classement sont Wolfpack et entrent à la 84e position. Aux places 86, 87, 88 et 89, 4 têtes assez connues dans le monde de l'EDM: Quintino, Borgeous, Audien et Boy George.
Code Black, le Dj Hardstyle australien arrive en 92e position montrant que ce style est en pleine expansion et a encore sa place sur les plus grandes scènes internationales.
Les 2 dernières nouvelles entrées sont signées par Merk & Kremont et The Chainsmokers au 94e et 97e places.

La plus grosse montée est à attribuer à Ummet Ozcan avec 68 places gagnées et la plus grosse chute est pour Ferry Corsten avec une dégringolade de 49 places.

Le reste du classement est à consulter sur le site de Dj Mag ]]>
Mon, 20 Oct 2014 14:30:12 +0200